Articles

Cinquième dimanche de l’Épiphanie (Année A)

Image
  Collecte: Dieu Tout-Puissant, le monde est, par son impiété, sous la condamnation de ta sainte Loi. Cependant, Tu as gracié tes fidèles repentants en les préservant, par Jésus-Christ, du malheur de ton jugement. Fais que nous appuyions continuellement notre foi sur ta Parole, qui ne passe pas, afin que nous demeurions toujours au bénéfice de ta miséricorde. Humblement, nous te le demandons, par Jésus-Christ, ton Fils unique, qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles. Amen.   Leçon: II Rois 22/8–20 Psaume: Ps.27 Épître: I Corinthiens 2 Évangile: Matthieu 5/13–20

Le Mystère de l'Incarnation, glorifié par les six conciles

Image
J'ai partagé, il y a quelques semaines, le témoignage du réformateur Henri Bullinger (1504-1575) au sujet des six conciles œcuméniques. Je souhaite ajouter aujourd'hui le témoignage d'un théologien romain, le père dominicain Édouard Hugon (1867-1929). Dans son livre " Le Mystère de l'Incarnation " [conclusion de la première partie], ce dernier écrivait les choses suivantes: "Les six premiers conciles sont, en effet, la glorification éclatante du mystère béni de l'Incarnation. A Nicée (325), c'est la divinité du Christ qui est affirmée et adorée, vengée des blasphèmes des ariens et de tous les rationalistes futurs. Au premier concile de Constantinople (381) cette divinité de Jésus est proclamée de nouveau avec la divinité du Saint-Esprit. Le concile d’Éphèse (431) définit le dogme de l'unité personnelle en Jésus-Christ avec le dogme de la maternité divine de Marie, contre les blasphèmes des nestoriens; et le concile de Chalcédoine (451), maint

Présentation de Notre Seigneur Jésus Christ au Temple (Année A)

Image
Collecte: Dieu Tout-Puissant, ton Fils unique, Jésus-Christ, a accompli toutes les cérémonies de la Loi afin de nous en affranchir. Car, Il est le vrai salut que le Temple et ses rites préfiguraient. Fais, nous T'en supplions, que nous recevions toujours ton Fils avec Foi, pour que nous bénéficions comme saint Siméon du salut de notre âme. Humblement, nous Te le demandons, par ce même Jésus-Christ, qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, maintenant et aux siècles des siècles. Amen. Leçon:  Malachie 3/1–4 Psaume: Ps.84 Épître: Hébreux 2/14–18 Évangile: Luc 2/22–40  

Notes sur la doctrine de la prédestination des saints dans l'évangile selon st. Matthieu (14)

Image
  MATTHIEU 24 : 22-24 1) Les libre-arbitriens invoquent souvent des passages tels que celui de la seconde épître de Pierre (3. 9) où l'apôtre dit que Dieu ne tarde pas dans l'accomplissement de sa promesse, mais qu'il use de patience, ne souhaitant pas que quelqu'un se perde. Ils voient ici la preuve de leur paradoxe, à savoir que si Dieu donne du temps à certains hommes (car d'autres meurent prématurément, ou sans avoir jamais entendu l’Évangile), c'est qu'il veut indifféremment le salut de tous les hommes. Certes, la patience de Dieu, même envers les réprouvés, accable ces derniers autant qu'elle magnifie la bonté de Dieu (cf. Mat. 5. 45 & Rom. 2. 4). Mais que Dieu soit bon envers les justes comme envers les injustes, cela signifie-t-il qu'il ignore la justice des premiers et qu'il éprouve la même dilection envers les second? Si le passage et le contexte même de Pierre ne corrigeaient pas une telle erreur [car Pierre adresse son épître

Quatrième dimanche de l’Épiphanie (Année A)

Image
Collecte: Dieu Tout-Puissant, Tu nous as retirés du péché, par Jésus-Christ, afin que nous vivions selon ta justice. Car, le Christ a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption. A ce titre, accorde-nous, Ô Dieu, que nous Le saisissions, Lui et ses bienfaits, par une constante foi. Humblement, nous Te le demandons, par ce même Jésus-Christ, qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, maintenant et toujours. Amen. Leçon: Michée 6/1–8 Psaume: Ps.37 Épître: I Corinthiens 1/18–31 Évangile: Matthieu 5/1–12

Notes sur la doctrine de la prédestination des saints dans l'évangile selon st. Matthieu (13)

Image
 MATTHIEU 23: 37-38 Les libre-arbitriens invoquent souvent cet émouvant passage dans le but d'appuyer leurs thèses: Dieu veut le salut des hommes de telle sorte que si certains sont finalement sauvés (et d'autres pas) cela procède d'une cause étrangère à Dieu - à savoir, le libre-arbitre de l'homme. Réponse : Ou bien les enfants de Jérusalem (que Dieu a souvent désiré réunir), sont d'autres personnes que celles désignées par la phrase: Vous ne l'avez pas voulu . Dans ce cas, ce passage n'enseigne pas  qu'il y a en Dieu une volonté salvifique universelle , puisqu'il ne voulait pas réunir les réfractaires. Ou bien ces enfants de Jérusalem que Dieu a souvent désiré réunir sont ceux-là même qui ne l'ont jamais voulu. Dans ce cas, il n'y a en personne un libre-arbitre qui décide de suivre Dieu, car le Christ ne laisse échapper personne dans ce Vous . Dans tous les cas, ce passage condamne avec force les libre-arbitriens. J'ajoute que la

Troisième dimanche de l’Épiphanie (Année A)

Image
  Collecte: Dieu Tout-Puissant, l'Église est la manifestation de ton dessein éternel de grâce pour l'humanité. Car, Tu as envoyé tes Apôtres prêcher l'Évangile pour la susciter. Fais que sa Foi demeure une, loin des disputes, des divisions et de la confusion, afin qu'elle n'encoure pas ton jugement. Humblement, nous Te le demandons, par Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, maintenant et toujours. Amen.   Leçon: Amos 3/1–11 Psaume: Ps.139 Épître: I Corinthiens 1/10–17 Évangile: Matthieu 4/12–22

Traité de la puissance et de la primauté du pape

Image
  A l'occasion de la "semaine de prière pour l'unité des chrétiens", nous avons la joie de partager sur ce blog le Traité de la puissance et de la primauté du pape , adopté (comme appendice de la Confession d'Augsbourg) par les théologiens assemblés à Smalkalde, en février 1537. Outre sa conformité à l'enseignement scripturaire (Juxta Scriptura), trois raisons expliquent que ce document sera désormais référencé sur la page des Textes symboliques . Première raison : Il s'agit (comme il se doit) d'une raison objective . C'est que, contrairement par exemple aux Articles alors soumis par Luther, le Traité fut officiellement ratifié par l'assemblée de Smalkalde - assemblée composée des signataires de la Concorde de Wittenberg . Ce n'est donc pas par motif personnel et arbitraire que ce texte est ajouté ici, mais parce qu'il est, avec la Confession et Apologie d'Augsbourg , et la Concorde , le troisième et dernier document à avoir jamai