jeudi 7 août 2014

Chrétiennes vendues comme esclaves en Irak

Et pendant ce temps, les grands distributeurs français vendaient des livres faisant l'apologie de tous ces crimes, comme le désormais tristement célèbre "la voie du musulman".

Bucer

samedi 2 août 2014

Le pipeau des théologiens à deux sous...

... ou comment certains personnages prétendent nourrir votre foi grâce à leur agence de voyage.




Et ils ne craignent pas de sortir des versets de leur chapeau pour donner à leur entreprise quelques apparences de spiritualité (car attention, ces gens n'aiment pas "la religion". Il faut dire "la foi", c'est tout. Et quelle foi!)

Dans Esaie 2/1 Il est écrit « Il arrivera dans la suite des temps que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines , et que toutes les nations y afflueront en foule et diront : Venez et montons la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Yakov , afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers, car de Sion sortira la loi , et de Yérusalayim, la parole de L’Eternel, il sera le Juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre »
Rentrons dans cette obéissance, afin de tirer profit des grâces qui s’y attachent (sic!)
Pèlerinage, abus de l'enseignement biblique, crétinisme... avez-vous dit papisme?
Non (même si ça aurait pu); ici, il s'agit d'anabaptisme!

Un anabaptisme probablement du même acabit que celui-ci

Chers amis, sachez bien que je ne cherche pas à "casser" des anabaptistes pour le plaisir. Mais de telles aberrations m'obligent à mettre en garde les simples chrétiens, pour qu'ils ne se laissent pas ensorceler par les chants diaboliques de ceux qui cherchent autre chose en l’Écriture que Notre Seigneur Jésus-Christ, accomplissement de toutes les prophéties et fin de la Loi pour les croyants.

Amen.

Bucer


Il n'y a pas qu'à Mossoul...





S'il respecte le talmudisme, le Maroc semble avoir un problème avec le christianisme. 

Bucer

mercredi 23 juillet 2014

Pétition pour les Chrétiens d'Irak

La 'N' en Arabe que les persécuteurs peignent sur les portes des chrétiens (désignés comme Nazaréens) pour les cibler.

Chers amis, malgré cette période de repos, nous vous invitons à prendre un petit peu de votre temps pour prier pour les Chrétiens férocement persécutés en Irak par les partisans du calife autoproclamé de l'organisation terroriste EEIL.
De plus, nous vous invitons à signer cette pétition:


Aujourd'hui, sous nos yeux, en 2014, les chrétiens d'Irak sont victimes d'un véritable génocide. Et pendant ce temps, la communauté internationale s'inquiète à peine de leur sort. Or, la disparition des chrétiens d'Irak constitue une menace pour la civilisation humaine tout court.
(...)

Face à de tels maux, les mots ne sont rien, il faut désormais agir sans attendre pour rendre un espoir, un avenir, un toit aux chrétiens d'Irak.

Nous sommes tous des "Nasrani".

SIGNEZ ICI.

Bucer

samedi 19 juillet 2014

Réponse à un zélateur de la fornication

Un cardinal papiste a récemment cherché à défendre le célibat que son ecclésiole impose aux prêtres et aux évêques, en usant du sophisme suivant:

En particulier, il est nécessaire de souligner en premier lieu que le célibat ne remonte pas du tout à une loi inventée neuf cents ans après la mort du Christ. Ce sont plutôt les Évangiles selon Matthieu, Marc et Luc qui rapportent ce que Jésus a dit à ce propos.
Qui donc a prétendu le contraire?
Nous savons en effet que le célibat a existé de longue date et n'est pas apparu au Xe siècle! Mais si nous demandons quand est apparue la loi du célibat, va-t-il nous dire qu'elle fut édictée au Ier siècle par Jésus?

En quelques sortes, oui, ce prélat ose:

Matthieu écrit (19,29) : “Quiconque aura quitté maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs à cause de mon nom, recevra le centuple et aura en partage la vie éternelle”.

Ce qu’écrit Marc est très semblable (10,29) : “En vérité, je vous le dis : nul n’aura quitté maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou champs à cause de moi qu’il ne reçoive le centuple”.

Luc se montre encore plus précis (18, 29 et suiv.) : “En vérité, je vous le dis : nul n’aura quitté maison, femme, frères, parents ou enfants, à cause du Royaume de Dieu, qui ne reçoive bien davantage en ce temps-ci et, dans le temps à venir, la vie éternelle”.

Ce n’est pas à de grandes foules que Jésus s’adresse lorsqu’il dit cela, mais bien à ceux qu’il envoie répandre son Évangile et annoncer l’avènement du Royaume de Dieu.

Réponse:

1° Contrairement à ce que raconte ce cardinal, Jésus invite bien tous les humains à tout quitter pour lui
En effet, en ce passage de Matthieu 19, le jeune homme riche avait demandé à Jésus ce qu'il devait faire, non pour devenir prêtre ou cardinal de l’Église romaine, mais (ce qui est très différent) pour avoir la vie éternelle.
De même, Jésus dit que quiconque aura tout abandonné pour lui recevra le centuple. Cela nous ramène à ce que déclare Jésus ailleurs (Matthieu 10: 37), que celui qui aime son père ou sa mère plus que Lui n'est pas digne de Lui, mais n’établit pas la nécessité pour les prêtres de renoncer au mariage.

2° Puisqu'il est question de quitter sa femme et ses enfants, pourquoi ne pas ordonner uniquement des hommes mariés et pères de familles, en exigeant qu'ils divorcent et renient leurs enfants?
Car, selon ce que nous dit notre bon cardinal, c'est ce qui devrait être fait et c'est là ce que Jésus aurait institué. Je propose même, pour les prêtres incapables de rester continents, de suivre l'exemple d'Origène en se castrant (Matthieu 5. 30)

3° Enfin, il faut souligner que Jésus ne parle pas seulement ici de laisser sa femme. Il parle aussi de biens immobiliers, alors qu'aucune loi de l'ecclésiole romaine n'oblige les prélats millionnaires à abandonner leurs biens. C'est pourtant bien ce qu'on devrait conclure de cet épisode où Jésus discute avec le jeune homme riche, non pour interdire aux prêtres de se marier (ce qui est effectivement une loi du Xe siècle!) mais --si je puis me permettre: pour l'éloigner de l'amour du pognon.





Conclusion: le célibat imposé aux prêtres est une loi non-apostolique; cela ressort évidemment des épîtres pastorales, où il est dit que l'évêque doit être époux d'une femme, etc.
L'interdiction du mariage est aussi nommée "doctrine de démon" par l'Apôtre Paul, non seulement en ce qu'elle est prêchée par des gnostiques haineux des corps, mais aussi en ce qu'elle favorise la fornication et toutes sortes de débauches, ainsi que cela se passe dans le clergé papiste où bon nombre ont des maîtresses, etc.
Plutôt que de changer cela en revenant à la pratique apostolique, ils mentent et inventent que leurs décrets viennent du Seigneur.


Qu'est-ce là, sinon le zèle pour maintenir la débauche par le mensonge?
Ainsi, ce cardinal opiniâtre (ou ignare?) est une belle démonstration de la folie vaticane.
 


Bucer


PS: Je ne suis évidemment pas romaniste et, donc, ce qui se passe dans ce club ne me regarde pas. Cet article a donc été écrit simplement parce qu'il m'a semblé intolérable de laisser quelqu'un détourner la Parole de Dieu à des fins aussi horribles et mensongères que ce qu'a osé faire ce faux docteur.

Mossoul

Ni manifs, ni séances d'indignation médiatique. Pourtant, à Mossoul:

Les djihadistes ont ordonné aux chrétiens soit de se convertir à l'islam soit de payer l'impôt spécial de la « jizya », faute de quoi ils seront tués s'ils restent dans le « califat ».

On dira que: ''ce n'est pas ça, l'Islam''
D'autres diront le contraire...

Coran 9: 29:

Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies.
Quoi qu'il en soit, il est évident que nous ne devons pas haïr les personnes retenues dans les ténèbres, sous le règne de Satan et qui, pour cette raison, servent le faux-prophète. Prions pour eux, prisons aussi surtout pour nos frères et sœurs qui souffrent et dont la souffrance est méprisée du monde.

Bucer

lundi 14 juillet 2014

Evêques de rien du tout

Cette fois, le vote va plaire au primat Welby et devrait donc être définitif: les femmes deviendront évêques dans la communion de l’Église d'Angleterre.

La blague du jour?
Elle nous vient justement du primat:

"D'un point de vue théologique, l'Eglise a eu tort de ne pas ordonner des femmes évêques si on se réfère aux Saintes Écritures, à la nature de Dieu et en particulier à la manière dont l’Église s'est organisée à ses débuts"

Il fallait oser.

Mais leur mandat s'oppose à la Parole de Dieu; leur vocation n'est qu'ambition et carriérisme (un selfie pour fêter cette promotion?)




Bref, il ne s'agit que d'une recherche d'égalitarisme et d'une soif de satisfaire des revendications mondaines, si bien qu'il nous faut souligner que leur ministère est illégitime et nul et que, donc, ces femmes sont évêques dans l’Église de la même manière qu'un enfant de cinq ans est astronaute de la Nasa, lorsqu'il se déguise et se rêve comme tel.


Enfin, ce vote inique sera pour nous l'occasion de partager à nouveau une belle étude du professeur Paul Wells.

Bucer

samedi 12 juillet 2014

Anglicans

Le Synode de l’Église d'Angleterre s'est ouvert, ce vendredi 11 juillet.
La question de l'épiscopat féminin fera l'objet d'un vote lundi.
Pour rappel, la perspective de l'épiscopat féminin a été rejetée très récemment, mais, selon certains, la règle du jeu est la suivante: ''on revote tant que je n'ai pas obtenu gain de cause. Après, le dossier sera bouclé: on ne peut quand même pas toujours voter sur une question tranchée''.

A noter aussi que Justin Welby, primat des rebelles, est favorable à l'épiscopat féminin. A ce sujet, son inquiétude n'est pas ce qu'en dit Dieu dans les Saintes Écritures, mais ce qu'en penseront les missotiers qui sont devenus ses amis (puisqu'on vous dit qu'on ne se préoccupe plus de ce qu'en dit la Parole de Dieu!).

Or nous devons rappeler que les épîtres pastorales, relatives à la bonne tenue de l’Église, prohibe l'ordination de femmes au ministère de la Parole et des Sacrements; que, donc, la communion anglicane s'est éloignée de l'enseignement divin en commençant à admettre des femmes "prêtres" et qu'en cherchant obstinément à valider des femmes évêques, elle ne fait que renforcer et ratifier son infidélité, cause de scandale pour de nombreuses âmes pieuses.
Certes, cette communion ferait mieux de se repentir sur ce sujet et sur tous les autres sujets où elle s'est soustraite à l'Autorité de l’Époux de l’Église (qui est Jésus Christ et non pas l'archevêque de Cantorbury) sans quoi il faudra se demander quelle est encore la pertinence de cette communauté...

Bucer

jeudi 3 juillet 2014

Libérez Mériam

Signez la pétition (et priez!) pour la libération de cette jeune chrétienne de 27 ans, menacée de mort dans son pays, parce qu'elle refuse de devenir musulmane.

Excellence,
J'ai été profondément choqué et attristé par l'histoire de Meriam Yahia Ibrahim Ishag, soudanaise et chrétienne, injustement reconnue coupable d'apostasie et d'adultère.
Je vous demande de vous engager pour permettre à Meriam et à son enfant de sortir de prison et de rentrer chez elle dès que possible. De plus, je vous demande d’œuvrer pour un plus grand respect de la liberté religieuse au Soudan, pour tous les croyants et aussi pour les chrétiens.
Salutations,
[Votre nom]

Bucer

mardi 1 juillet 2014

UEPAL, Eglise et jeunes


Lorsqu'un pasteur de l'UEPAL s'interroge sur la Parole à annoncer aux jeunes générations, voici ce qui ressort:

Pas un mot de la réalité et gravité du péché.
Pas un mot sur la radicalité de la Loi de Dieu.
Pas un mot sur Jésus-Christ, unique Sauveur du monde.
Pas un mot sur la foi dans le Ressuscité.
Pas un mot sur la grâce du Dieu souverain.
Pas un mot sur l'impérieuse nécessité de la repentance.
Non. Après avoir noté que le gloubi-boulga chèvre et chou (et même plutôt chèvre que chou) des libéraux n'est pas la meilleure façon de transmettre quoi que ce soit (surtout pas l’Évangile!) le pasteur termine par cette admirable  recommandation de (je cite!): "la radicalité de la Parole non radicale" (ce que nous appellerons ici: du jus de chaussette bien tiède. Avec un sucre.)

Et notez la dernière phrase au sujet du grand réveil que cela entraînera: ''c'est pour bientôt''. 
Disons... dans trois ans

Bucer