dimanche 24 avril 2016

Sur le 480e anniversaire de la Concorde de Wittenberg




Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison-là ne peut point subsister. (Marc 3/25)


Il est évident que la séparation entre le Protestantisme et Rome se justifie par le désaccord sur l'article capital de la Justification par la foi seule, ainsi que le souligne la Déclaration de Cambridge.

Toutefois, les papistes pourraient objecter, avec des ricanements, que les "évangéliques" ne savent pas à quel protestantisme se fier, puisque, si l'on met de côté la confession PERSONNELLE que Zwingli a présenté au moment où il fallait défendre la foi devant l'empereur (juin 1530), il a existé deux confessions présentées pour le compte d’Églises -- dont on trouve des héritiers aujourd'hui: la confession Tétrapolitaine, du courant bientôt nommé "Réformé"; et la confession d'Augsbourg, du courant "Luthérien".
Si on la tolère, une telle division, aussi minime soit-elle, constitue le fondement de la ruine. Car, si une division est admise, c'est la porte ouverte à TOUTES les autres.

Grâces soient rendues à Dieu, donc, pour la Concorde de Wittenberg, dont nous célèbrerons, le mois prochain, le 480e anniversaire. Cette Concorde, souvent méprisée ou sous-évaluée, est pourtant une pièce inestimable dans un dispositif confessionnel qui, s'il était gardé paisiblement, tiendrait en échec le déluge d'immondices que les gnostiques font déferler sur la chrétienté.
Considérant le poids immense de ce dont il était le témoin privilégié, on comprend que Bucer pleura de joie, lors de la signature de ce texte. Nous nous associons à cette joie autant qu'à la formule de concorde qui l'a rendue possible.


Bucerian

samedi 23 avril 2016

Le baptême des enfants


"A la lumière de la Parole de Dieu (il faut) conclure que, parce que Dieu reçoit dans son Église les petits enfants avec leurs parents (*), le baptême doit être administré aux croyants et à leurs enfants. Non pas comme un rite superstitieux qui dispenserait de croire ou qui se substituerait à la conversion, mais comme la marque d'une Alliance dont les termes engagent au contraire à la foi et à la repentance de chacun. 
(...)
Pour cette même raison, on a tort d'imaginer que les enfants des chrétiens seraient inclus dans l'Alliance de telle sorte qu'ils ne seraient pas mis au bénéfice du baptême avec leurs parents, mais – au moins pour un temps – au bénéfice du baptême de leurs parents. Cela ne renverrait-il pas, en effet, à la vaine confiance d'être sauvé par la foi de ses pères (Matthieu 3: 9)?
Partout, l’Écriture interpelle au contraire chaque membre du peuple, malgré son jeune âge; et cela se traduit, dans l'administration du signe d'entrée dans l'Alliance, par une application [de ce signe] aussi personnelle que la conversion et la foi qu'il marque (cf. Romains 4. 11/ Jérémie 4: 4)."


Bucerian

 ______________________

(*) Confession de La Rochelle, article 35.

mercredi 13 avril 2016

Le procès de Jésus

France 2 annonce la programmation d'un docu-fiction sur le procès de Jésus. Je ne sais pas ce que va donner le film de France 2, mais, il y a quelques jours, dans ma voiture, à la radio (à partir de 8 mn 20), j'ai entendu un prêtre qui laissait entendre que les évangiles racontent des mensonges, en tout cas sur cet épisode*.  
Pourquoi France 2 se priverait-elle de partager cet esprit de blasphème?
Pour notre part, nous devons croire que la Parole de Dieu est exempte d'erreur; loin s'en faut que nous admettions l'idée qu'elle véhicule le mensonge. Autrement, ce ne serait plus ni la Parole de Dieu, ni même la parole des hommes, mais celle du diable.

Bucerian 


 
* Le diseur de messes se garde bien de dire que la Bible n'a jamais essayé de cacher la violence dont Pilate pouvait (et non: devait absolument) être capable (Luc 13).

mardi 29 mars 2016

Synopse biblique








Un grand merci à notre ami Athanasius, pour avoir réuni et partagé le fruit de son excellent travail, aussi profond que pédagogique, et qui devrait être d'une grande utilité pour de nombreuses âmes - trop souvent (hélas), "ballotées à tous vent de doctrine", par des escrocs.
 
 (Accessible également depuis notre rubrique "Ressources")

L'équipe du blog

lundi 28 mars 2016

Lundi de Pâques





Collecte


Seigneur Jésus, Toi, le Ressuscité, qui te manifestes, par l'Évangile et les sacrements, fais naître et soutiens en tes fidèles la Foi en ta victoire pascale, afin qu'ils reçoivent et demeurent dans le Salut, que tu leur as si chèrement acquis. Nous te le demandons, Toi, qui vis et règnes, avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, maintenant et toujours. Amen

dimanche 27 mars 2016

Quoi de beau à la télévision, pour Pâques?



Pâques est la fête qui commémore l'évènement le plus important de notre histoire: le Résurrection du Christ. 

Évidemment, les prédicateurs de la religion rationaliste prétendront que les apôtres étaient des esprits cyniques et malades au point d'avoir inventé pareille doctrine (*), sans que l'on ne sache d'ailleurs trop pourquoi (**) et ils préfèreront tenir leur public de consommateurs nihilistes loin de ces mystères, que dame raison ne s'explique pas toute seule.
D'où le fait, sans doute, que même l'importance culturelle de l'évènement (2000 ans d'histoire!) est méprisée: Pâques, fête des lapins en chocolat pour consommateurs dégénérés. Cela ressort des programmes télévisés, dont voici le contenu pour ce soir:

TF1: "Avatar", ou Danse avec les Loups au pays des Schtrumpfs, niaiserie suprême (toutes mes excuses aux fans) du culte de mère nature.
"L'arme Fatale 2" (pourquoi le 2?) étant diffusé en deuxième heure (c'est peut-être pour ça).

France 2: Ne vous attendez même pas ici à l'équivalent de la nuit du Ramadan (eh oui, seule une religion d'amour et particulièrement édifiante peut jouir d'un tel programme); la chaîne, vous diffuse "les tontons flingueurs", suivi de "Faites entrer l'accusé" (non, pas le procès Jésus).

M6:  Soirée gastronomique en perspective, pour les grands et les petits, puisque vous aurez la joie de regarder "Ratatouille" suivi de "cauchemar en cuisine". 

France 5: se rapproche du sujet en vous parlant de l'agneau pascal. Fausse alerte, c'est celui que vous achetez 20 € chez le commerçant.

Reste les enquêtes fabuleuses de RMC découverte commençant sur le Suaire de Turin et finissant par... l'évangile de Judas (pour l'EPUdF?).

Bref, mama Gaïa, Mamon et le crétinisme pourront dormir en paix: cette année encore, la bonne nouvelle de la Résurrection du Christ ne fera pas trop de bruit sur les antennes.

____________________________


(*) Paul écrit, d'une part, que "Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts." (1 Corinthiens 15. 19-20)
Et d'autre part, que: Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts (...) Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. (1Thessaloniciens 4. 14-18)
Il faudrait donc qu'il ait été particulièrement malade, lui et tous les apôtres, d'avoir forgé une doctrine qui réduise les hommes à la pire des conditions, et en insistant bien (devant des gens endeuillés) que cette imposture doit être leur plus grande consolation (!)

(**) Non seulement les apôtres auraient dû être collectivement sadiques, au dernier degré (supra) en se moquant jusqu'au bout du sort de leurs fidèles, mais encore, ils auraient dû être totalement masochistes, puisqu'ils n'ont rien gagné (ici-bas) de leur prédication, sinon la persécution, des tortures et une mort cruelle... sans jamais rien rétracter. En cela, les apôtres se démarquent d'ailleurs singulièrement des philosophes-chercheurs de gloire personnelle, qui, à l'instar d'un Voltaire, ne mettent jamais leur vie au bout de leurs idées et qui profitent de la crédulité de leurs ouailles pour sauvegarder leurs biens...

Christ est Ressuscité!






Jésus a été crucifié, il a été enseveli, il est aussi Ressuscité, et vivant pour toujours!
Joyeuses Pâques à toutes et à tous!

Louez le Seigneur et rappelez-vous que cet article de foi, loin d'être un mythe fondateur, ou une spéculation philosophique, est le fondement de notre vie (la Parole de Dieu est une Parole à vivre) par et dans la foi.

 COLLECTE:


DIEU tout-puissant, qui par Jésus-Christ, ton Fils unique, as vaincu la mort et nous as ouvert la porte de la vie éternelle; Nous te supplions humblement que, comme par ta grâce spéciale qui nous prévient, tu nous inspires de bons désirs, de même, par ton secours continuel, nous puissions les conduire à bon effet; par Jésus-Christ notre Seigneur, qui vit et qui règne avec toi et le Saint-Esprit, à jamais un seul Dieu, aux siècles des siècles. Amen.
Livre des prières publiques 1662.


Croyons ce mystère divin par la foi, et ne laissons pas les faux docteurs le pervertir et amoindrir, en le rabaissant à des catégories rationalistes. Cela est important: il en va de notre Salut (1Corinthiens 15. 1-11). La résurrection n'est pas, en effet, le produit de la raison, mais le la puissance de Dieu.
Croyons et partageons ainsi la vie du ressuscité, en étant libéré de la tyrannie du péché (Romains 6. 1-14/ Colossiens 3. 1, ss). Cela, ce n'est pas la Loi qui peut le produire, mais la puissance et la vie du Ressuscité.
Croyons et partageons ainsi la bienheureuse espérance de la résurrection des mort, pour la vie éternelle (1Thessaloniciens 4. 13-14). Cela, ce n'est pas la science humaine qui peut le faire ou le promettre, mais notre Seigneur.
Amen

- L'équipe du blog -

 

vendredi 25 mars 2016

Collecte du Vendredi saint





Ô DIEU miséricordieux, qui as créé tous les hommes, et qui ne hais rien de ce que tu as fait, qui ne veux point non plus la mort du pécheur, mais bien plutôt qu’il se convertisse et qu’il vive; Aie pitié de tous les Juifs, de tous les Musulmans*, de tous les infidèles, et de tous les Hérétiques; ôte du milieu d’eux toute ignorance, tout endurcissement de cœur, et tout mépris de ta Parole; et fais-les entrer, Seigneur béni, dans ton troupeau, de manière qu’ils puissent être sauvés parmi le reste des véritables Israélites, et ne faire qu’un seul troupeau sous un seul pasteur, Jésus-Christ notre Seigneur, qui vit et qui règne avec toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, aux siècles des siècles.
Amen.

(Livre des Prières publiques 1662) 

* dans l'original: "les Turcs", selon une façon de parler moins usitée aujourd'hui.

mardi 22 mars 2016

Annotations sur le Credo (18)


Crucifié, sous Ponce Pilate...


Avec la Vierge Marie, Ponce Pilate est la seule personne non-divine à être nommée dans le Credo. Sans doute Pilate était-il loin d'imaginer, le jour du procès du Seigneur, qu'il allait devenir aussi célèbre! Pourtant, il est évident que si l’Église chrétienne a ainsi formulé sa confession sur la crucifixion sous Ponce Pilate, ce n'est pas pour servir à la notoriété de cet homme, mais pour (au moins) deux autres raisons:

1) Le premier but est de souligner l'historicité de l’œuvre du Christ: la Passion du Seigneur n'est pas un évènement mythologique ou symbolique (comme la guerre des Titans ou la vie de Mithra); c'est, au contraire, un évènement qui s'inscrit dans l'histoire humaine, dans de vrais lieux, au milieu de vraies personnes.

2) Le second but est de souligner le caractère légal de la mort du Christ et la portée de son sacrifice, au regard de la Loi divine.
D'une part, Jésus n'a pas été assassiné par des brigands au coin d'une rue; il n'est pas décédé des suites d'un accident, en tombant dans les escaliers, mais il a été condamné - Lui, innocent - par un juge (humain) afin que nous, les hommes qui croyons en Lui, ne soyons pas condamnés par le juge (céleste) pour notre culpabilité.
D'autre part, contrairement à ce que présentait une œuvre "engagée", Jésus n'a pas été exécuté d'une manière quelconque, mais il a été crucifié, ou pendu au bois, étant ainsi maudit à cause de nous (Galates 3. 13/ Deutéronome 21.13).

 Catéchisme de Heidelberg, Réponse à la question 39: (...) par là je suis assuré qu’il s’est chargé de la malédiction qui pesait sur moi, puisque la mort sur la croix était maudite de Dieu.



Jésus-Christ, bien que parfaitement Juste, a donc été condamné par un juge et a porté la malédiction méritée par Adam (pour lui-même et toute sa postérité), afin d'en délivrer ses brebis. Autrement dit, Notre Seigneur s'est substitué à nous afin de payer à notre place pour toutes nos fautes, selon qu'il est écrit:

 Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.
Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche.
Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?
 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche. (Esaïe 53. 4-9)

 Ce faisant, puisque le Christ s'est substitué aux pécheurs que nous sommes, et qu'il n'est pas imaginable que les mêmes péchés soient punis deux fois (le salaire retombant sur Christ et sur nous) ajouté au fait que le Christ n'est pas mort pour donner une possibilité aux hommes de se sauver mais pour les sauver parfaitement, il appert que la Passion n'a pas eu lieu simplement afin de sauver potentiellement tout le monde ou personne mais, bien, infailliblement, pour le Salut du monde, en particulier des élus, qu'il est venu guérir et justifier (Esaïe 53. 5-11).

En résumé, le Fils de Dieu a été crucifié comme un vulgaire criminel, au milieu, d'ailleurs, de deux d'entre eux. Et nous ne devons pas en rougir, ni le nier, car il subissait cela, non pas en raison de ses fautes (il n'en avait aucune) mais en raison de nos fautes, lui qui a été destiné à être "par son sang une victime expiatoire pour ceux qui croiraient" (Romains 3. 25)

Bucerian

jeudi 17 mars 2016

La Franc-Maçonnerie serait-elle au-dessus de la laïcité?





Trois organisations évangéliques dénoncent le «haut parrainage de l’Éducation nationale» accordé à un colloque franc-maçon.
(...)

Dans un courrier daté du 10 mars, le président du Conseil national de France (CNEF) Etienne Lhermenault, Frank Meyer, président du Comité protestant évangélique pour la dignité humaine (CPDH) et Françoise Caron, présidente de la Fédération nationale des Associations Familiales protestantes demandent que ce haut parrainage soit retiré, afin que la laïcité soit respectée.

Lire la suite...

Bucerian