vendredi 20 mai 2016

L'Esprit de vérité...




Lu dans Huffington Post.
Dans un article, Ian Mevorach, pseudo-révérend de son état, soutient trois choses:
 
1) Les chrétiens et les musulmans constituent deux immenses communautés. Si celles-ci sont continuellement en conflit, l'humanité ne pourra pas facilement résoudre ses difficultés terrestres (le réchauffement climatique, par exemple). 
2) Le gnostique consire que les chrétiens, par leur islamophobie, ont donné une mauvaise image de l'Islam qui perdure jusqu'aujourd'hui. Alors, selon lui, les chrétiens devraient aujourd'hui transformer cette image négative.
3) Cela, les chrétiens pourraient le faire en admettant que Jésus a prophétisé la venue de Mahomet, dans l’Évangile selon Jean 14-16.
Conclusion: Mahomet serait l'Esprit de vérité.

Voilà ce à quoi incite l'Huffington Post (un précédent article appelait les chrétiens à reconnaître, en Mahomet, un prophète). 

Mais:

1) Pour nous chrétiens, la vérité est plus importante que le salut terrestre. Si le monde chrétien et les mahométans parviennent [ou non] à agir ensemble pour sauver les ours polaires, cela est une question qui ne regarde pas la foi et qui ne peut ni influencer, ni changer la foi. D'ailleurs, rien ne peut changer la foi, sur laquelle repose le Salut éternel des âmes (Jude 3).

2) C'est un scandale pur et simple de dénoncer la prétendue islamophobie chrétienne, à l'heure où des enfants chrétiens sont martyrisés par des milices islamiques. Et au-delà de ces faits (dont certains nous diront qu'ils sont conjoncturels), que dire des principes structurels de l'islam?
Le coran enseigne aux mahométans à dénigrer quotidiennement les chrétiens comme ceux qui sont "égarés" (Sourate I, 7. Cette sourate est utilisée pour la prière). Si Jean Damascène, Thomas d'Aquin, et Martin Luther, ont été "islamophobes" pour avoir dit de Mahomet qu'il était animé par l'esprit d'erreur, alors, Mahomet et l'esprit du coran sont antichrétiens, ou christianophobes. Peut-être l'Huffington Post devrait-il songer à publier des articles appelant les musulmans à reconnaître la divinité du Christ et à abroger la sourate 1, pour pacifier le monde?

3) Certes, l'idée suivant laquelle un prophète devrait venir après Jésus, est une ineptie. Mais l'idée selon laquelle Mahomet serait l'Esprit de vérité est un blasphème pur et simple.
En effet, selon les Écritures, si de nombreux rois, prêtres et prophètes se sont succédé avant l'apparition de Notre Sauveur, Celui-ci, comme Roi, Prêtre et Prophète suprême de l'Humanité, est le cœur et la fin de la Révélation (Hébreux 1. 1-2). Faire comme si la Révélation n'était pas accomplie avec Jésus-Christ, c'est, tout simplement, apostasier le christianisme pour suivre l'un des nombreux gourous apparus dans le temps.
Aussi, l'Esprit de vérité annoncé dans Jean 14-16 n'est ni un homme, ni une personne porteuse d'un message contraire aux Évangiles, mais il est l'Esprit saint, troisième personne de la Trinité, dont le Christ affirme l'unité avec Lui et le Père (Jean 16. 14-15). Parce qu'il s'est opposé à cet Esprit saint, qui nous unit au Fils - hors duquel nul ne vient au Père, Mahomet ne fut qu'un prévaricateur et une bouche du démon. Si le fait de ne pas être musulman est un acte islamophobe, alors nous sommes islamophobes.
Si c'est le fait de savoir (ou de dire) pourquoi nous ne sommes pas musulmans, qui est un acte islamophobe, alors, nous le sommes aussi - ainsi qu'en témoigne cet article.

Mais, si c'est encore un droit d'être chrétien, de le rester, et de tirer les conclusions de nos principes à l'endroit de Mahomet, les mensonges vomis par les admirateurs de le la charia, s'effondrent.
Ne reste, donc, qu'une question: en se permettant d'apostropher les chrétiens, de leur attribuer le rôle de méchants de l'histoire, de les appeler à se soumettre à Mahomet, de commenter leurs textes sacrés de la façon la plus légère... certains médias ne seraient-ils pas les organes d'une propagande légèrement... anti-chrétienne?
  
Bucerian 

1 commentaire:

Les 5 Solas a dit…

Oui, en plus, c'est une très mauvaise argumentation, car dans la théologie musulmane celui qui envoie les prophètes, c'est Allah.
Si Mahomet est l'Esprit, il a été envoyé par Jésus (Jean 15:26). Mais selon l'islam, celui qui envoie les prophètes c'est Dieu. Donc, Jésus est le Dieu de Mahomet.