jeudi 18 septembre 2014

L'apocalife singeant l'apôtre

Quant aux livres, il faudrait aussi en réduire le nombre et choisir les meilleurs, il ne faudrait pas non plus lire beaucoup, mais lire de bonnes choses et les lire souvent, si peu que ce soit, voilà qui rend savant dans la sainte Écriture et pieux en même temps.
Martin Luther, 
A la noblesse chrétienne de la nation allemande. 

Les évènements tragiques qui se déroulent en Irak et en Syrie devraient sans doute nous inciter à prier: prier pour les Chrétiens (et les autres minorités) qui sont odieusement persécutés par les adorateurs de Satan; prier, aussi, pour ces derniers, afin que Notre Seigneur les délivre de cette emprise ténébreuse et qu'ils se convertissent afin de vivre.

Au lieu de cela, certains préfèrent profiter de l'occasion pour faire de la publicité, sur fond de musique de Batman: the Dark Knight (tout un programme!) au profit d'un ouvrage dont la couverture est un hélicoptère de combat survolant le dôme du rocher (oui oui, tout un programme!) et qui prétend rechercher l’essence même du message biblique (!)
Quel message?
Que le livre de l'Apocalypse  consisterait à nous annoncer un affrontement militaire entre l’État israélien et le Califat; bref: une guerre entre un régime parlementaire et une théocratie sunnite. Quelle grande et belle place pour l’Église de Jésus-Christ!

 Si les promoteurs de l'ouvrage louent son détachement des "doctrines eschatologiques d'écoles", le résultat nous fait préférer ces dernières aux élucubrations qui parlent du mystère de Jacob et Edom pour ne rien en dire.

Bucer

Aucun commentaire: