dimanche 16 février 2014

Dans beaucoup d'eau

 

Manifeste pour une secte Église hyperbaptiste

"Re-re-baptisez-les tous!"

 

 

Si leurs sacro-saintes éminences anabaptistes ne peuvent pas se targuer d'avoir "redécouvert" le baptême par immersion (Luther le préconise dans nombre d'ouvrages) leurs successeurs peuvent néanmoins revendiquer la paternité (au moins en Occident)  du dogme de l'immersion totale-indispensable (confession baptiste de Londres de 1689, art. 29 § 4).

C'est pourquoi, là où leur budget ne leur permet pas de creuser d'imposants baptistères, nous les voyons plonger (plus ou moins intégralement, d'ailleurs, car souvent les genoux repliés dépassent de l'eau...) leurs néophytes dans des piscines gonflables.

Louable intention, sans doute, mais nous devons conclure que les réformateurs anabaptistes (rebaptiseurs) ne sont pas allés assez loin...
Car, pour être vraiment bibliques, nous devons souligner que:

1) Jean baptisait dans un fleuve (le Jourdain), là où il y avait beaucoup d'eau (Matthieu 3: 5// Jean 3: 23).

2) Jésus a reconnu que cela était juste (Matthieu 3: 15): ne devrions-nous pas suivre son exemple?

3) Pour autant que cela soit détaillé dans la Bible, le baptême continue de se donner dans des points d'eau naturels (Actes 8: 36-38).

4) Paul parle du baptême dans la mer (encore de l'eau vive!) dans 1Corinthiens 10: 2).

5) L'image de Noé sauvé avec sa famille à travers les eaux du déluge nous amène au même constat: eau vive (1Pierre 3: 20-21).

6) Dans la Septante, le mot "baptême" est utilisé pour décrire l'action de Naaman dans... les eaux du Jourdain! (2Rois 5: 14).

7) LA PREUVE: On trouve des traces de cette conviction de baptiser dans de l'eau vive jusque dans la Didachè (chapitre 7):
 "baptisez au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit dans de l'eau vive"
Et si la Didachè va jusqu'à admettre le baptême par ablution (en passant par l'immersion dans une autre eau), ce n'est que la preuve que l’Église s'est vite corrompue, comme le disent si bien les baptistes.

DONC, un baptême pratiqué en dehors d'un point d'eau naturel n'est sans doute pas valide. Et attention: nous ne parlons pas d'une espèce de flaque d'eau: l'eau vive doit aussi être abondante. C'est pourquoi la secte l’Église hyperbaptiste déclare qu'en dessous d'un nombre satisfaisant de litres d'eau, ça vaut rien!

Par conséquent, nous invitons tous ceux qui ont juste été baignés dans une pataugeoire d'eau chlorée à venir chercher la vie dans beaucoup d'eau vive. 


Signé:

Néo Menno.

_____________

Évidemment, ce petit message humoristique semblera trop loufoque pour être  une critique solide des "mouvements" anabaptistes et de leurs principes.
Eh bien, il n'en est rien! Rien n'est trop loufoque pour l'esprit humain (considérez l’Église maniant les serpents --et la triste fin de certains de ses leaders--, aux USA, sur la base de Marc 16.17-18...) et c'est pure tyrannie que de telles gens s'en viennent nous imposer leur dernière "réforme" à la mode!
Qu'ils prennent garde: ils moquent le baptême de leurs frères (sous l'expression "trois gouttes d'eau sur la tête"), mais on pourrait se moquer du-leur, comme je l'ai illustré. Et bien malin celui d'entre eux qui pourrait réfuter ces affirmations hyperbaptistes, à partir des bases de lecture qui ont rendu possible la doctrine baptiste.
Les Diotrèphe des temps modernes, se permettant de ne pas nous recevoir parce que nous ne plions pas à leurs inventions, devraient, donc, se repentir...

Bucer


Aucun commentaire: