dimanche 27 octobre 2013

Dimanche de la Réformation



L'ARTICLE CAPITAL,
Le Christ
 



Que Jésus-Christ, notre Dieu et notre Seigneur, est "mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification" (Rom 4) et lui seul"il est l'Agneau de Dieu qui porte les péchés du monde" (Jn 1), et "Dieu a mis sur lui les péchés de nous tous" (Es 53). De même: "Tous les hommes sont pécheurs et sont justifiés sans nul mérite, par sa grâce, au moyen de la rédemption opérée par Jésus-Christ, en son sang" etc. (Rm 3).

Puisque, à présent, cela doit être cru et ne peut être obtenu ou saisi au moyen d'une œuvre, d'une loi ou d'un mérite quelconque, il est clair et certain que seule une telle foi nous justifie, comme saint Paul le dit dans Rm 3: "Nous estimons que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la Loi". De même,: afin que l'on reconnaisse que "Dieu seul est juste et justifie celui qui a la foi en Jésus".

Sur cet article, aucun écart ou concession n'est possible; le ciel et la terre ou tout ce qui est périssable dussent-ils crouler. "Car il n'y a pas d'autre nom qui ait été donné aux hommes par lequel nous puissions être sauvés", dit saint Pierre (Ac 4). "Et par ses meurtrissures nous avons la guérison" (Es 53).
Et c'est sur cet article que repose tout ce qui fait notre vie, tout ce que nous enseignons contre  le pape, le diable et le monde. Aussi devons-nous en avoir une certitude entière et n'en point douter; sinon, tout cela est perdu, et le pape et le diable et tous nos adversaires gardent contre nous la victoire et leurs droits.

Martin Luther
Les Articles de Smalkalde, II. 1


Aucun commentaire: