mardi 2 juillet 2013

Antichristianisme et point Godwin




Il y a environ un an, Michel Onfray et Jean Soler faisaient beaucoup parler d'eux en faisant de Moïse une préfiguration d'Hitler [Notons que Michel Onfray avait déjà fait du tyran nazi un disciple de st Jean].

Il nous faut dire que cette espèce d’Hitler-obsession compulsive a de quoi nous interroger: des esprits prétendument brillants n'auraient donc rien d'autre à faire que de se disputer la consécration suprême de la bêtise, le fameux Point Godwin?

Hélas, ces admirateurs inconditionnels de l'esprit grec ont oublié de procéder à un exercice qui devrait pourtant être à la base de tout travail académique: se poser des questions. 

Des questions comme celle-ci: 
Hitler ne serait-il pas simplement un nouveau Lycurgue, fondateur de la très misogyne, raciste, esclavagiste, militariste et eugéniste  cité de Sparte?
La thèse se tiendrait d'autant mieux que l'acolyte du tyran brun, j'ai cité Monsieur Himmler, Reichsführer-SS, semblait très admiratif de la cité grecque et de ses méthodes (Lebensborn, etc.)... aussi admiratif, il faut le dire, que nombre d'athéniens, comme Platon.


Ainsi, puisque nos nouveaux Celse sont d'humeur à déverser des seaux d'excréments sur "le monothéisme", nous pensons devoir rappeler que leur merveilleux monde païen était un monde --pour la Grèce-- où les adolescents étaient sodomisés par leurs maîtres et où --pour Rome-- un Spartacus pouvait dorer au soleil, attaché à une croix avec ses amis, le long de la Via Appia; un monde dont Néron et/ou Commode ne furent finalement que le triste et pâle reflet...

Et puisque le paganisme a cette spécificité tant louée de ne réclamer aucune exclusive et d'être syncrétique à souhait, il nous plaît ici de mêler à cette fange (les panthéons grec et romain) celle des peuplades germaniques, que ce soit Wotan, (à qui Hitler écrira un poème plein d'amour) ou les Walkyries.

On aurait donc tort de voir la Bible derrière le régime nazi. Au contraire, celui-ci n'a rien été d'autre que la terrifiante résurgence du syncrétisme païen (Société Thulé, Irminisme, etc.), "enrichi" du "Progrès scientifique" (travaux de Galton, etc.) et de l'inestimable "esprit des Lumières" -- qui a beaucoup contribué à "racialiser" la vision du monde (voir notamment les opinions de Voltaire sur les Noirs ou les Juifs).

En résumé: contrairement aux efforts d'imagination d'un Costa Gavras, la croix gammée et la croix du Christianisme ne se confondent pas. Le "Ein Volk, ein Reich, ein Fürher" de Hitler n'a jamais été le Credo de l’Église (voir à ce titre le Synode de Barmen).

Donc, aussi: le régime nazi ayant été un régime païen, il est certain que ni lui ni ses crimes ne peuvent être attribués à la Bible en général ou au christianisme en particulier.

Bucer




1 commentaire:

Dominique Abram a dit…

Je suis entièrement d'accord avec vous! Il semble y avoir un triste retour au paganisme ces jours-ci. Hitler était un mégalomane dangereux.Bonne journée!