jeudi 8 mars 2018

Journée internationale des femmes



























Notre monde n'en finit pas de réclamer l'égal traitement des hommes et des femmes, le fin du mépris, de la haine et de l'avilissement... or, partout, ce n'est que misogynie (ou misandrie!).
Il peut être délicat, même pour le chrétien, de faire la part des choses et de retrouver son chemin parmi toutes les idées (et souvent: les idéologies) qui foisonnent ici-bas, avec la prétention d'apporter la solution à cette misère humaine.

La Parole du Dieu Trinité, créateur de l'homme à son image (mâle et femelle il les créa -- Genèse 1: 27) doit donc rester la lumière sur notre chemin.
Cette Parole, qui nous annonce la bonne nouvelle de l'abolition des haines, notamment entre hommes et femmes (Galates 3: 28) indique aussi à l'homme (ici, un évêque: mais l'évêque ne doit-il pas être un exemple?) un modèle de conduite envers la femme -- modèle qu'il n'est pas très difficile de faire appliquer aussi en sens inverse, c'est-à-dire, entre les femmes et les hommes:

"exhorte (...) les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des sœurs, en toute pureté. "
1Timothée 5:2

Le modèle familial -- création de Dieu -- reste donc une formidable boussole dans nos diverses relations sociales, notamment contre les tentations de violences sexuelles (violences inévitables dans un contexte où chacun est encouragé à regarder et traiter autrui, a priori, comme un amant).
Il reste vrai cependant que ces relations naturelles elles-mêmes ont été altérées par le péché (Genèse 3: 16B) -- combien de violences, au sein même des familles!, aussi la créature pécheresse a besoin, avant tout, de faire l'expérience pacifiante de la Miséricorde divine, en Jésus-Christ, pour être reformé à son image et, ainsi, partager la vie Trinitaire.

Ne nous lassons donc pas de dénoncer le péché et d'appeler les hommes à se repentir et croire en Jésus-Christ, le seul sauveur de la création de Dieu, afin qu'ils apprennent, en Lui, à aimer leur prochain comme il convient.

Bucerian

Aucun commentaire: