mardi 23 janvier 2018

Petites méditations sur Daniel (2)


Daniel chapitre 2


2018: c'est la nouvelle année! Les cabinets de voyance, d'astrologie et de marabouts en tous genres ne désemplissent pas. Devant les incertitudes de la vie (individuelles et collectives), comment ne pas chercher de réponses?
Tout comme nos contemporains, Nebuchadnezzar, roi de Babylone, consulta donc ses devins et astrologues pour lui donner l'explication des songes qui le tourmentaient...
Entreprise infructueuse, sinon pour lui faire découvrir qu'on cherchait à l'abuser (2: 8). Combien sont-ils, encore aujourd'hui, à être victimes d'escrocs, de diseurs de bonne aventure incapables et menteurs?...
 
De leur côté, Daniel et ses compagnons sont dans une situation très inconfortable: ils risquent la mort! Mais ils ne cherchent pas de secours auprès des forces occultes et mensongères.
A l'instar de Daniel et ses compagnons, l'homme de Dieu n'agira pas comme le roi païen. Consulter les voyants, les devins, les astrologues, est contraire à la Loi de Dieu (Exode 20. 3/ Deutéronome 18: 9, ss):
 Et si l'on vous dit: "Consultez les évocateurs d'esprits et les devins, ceux qui chuchotent et qui murmurent", dites: Un peuple n'ira-t-il pas vers son Dieu? Pour les vivants, s'adressera-t-il aux morts? A la loi et au témoignage! Et si le peuple ne parle pas ainsi, point d'aurore pour lui! (Esaïe 8: 19-20)
 Que faire face aux zones d'ombre, de dangers et de menaces pour la nouvelle année?
Comme Daniel: implorer la compassion de Dieu (2: 18). 
Le Seigneur nous ordonne de nous confier à Lui et de l'implorer dans tous nos besoins (Philippiens 4: 6):
''Invoque moi au jour de la détresse, je te délivrerai et tu me glorifieras'' (Psaume 50: 15).
Invoquer Dieu, lui adresser la parole avec foi pour supplier son secours (ad orare: parler à), voilà l'adoration qui est due à Dieu seul, et pourquoi aussi nous rejetons les prières adressées à la Vierge et aux saints.
Et, tout comme Daniel, nous avons infiniment raison de nous tourner ainsi vers le Dieu vivant, parce que "c'est Lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et établi les rois", etc. (Daniel 2: 21).
Dieu fait ce qu'aucune créature ne peut faire (2. 27-28), car rien ne lui est impossible. Et cela nous amène au songe si mystérieux du roi: un colosse aux pieds d'argiles, composé de quatre niveaux, d'or, d'argent, de bronze, de fer finalement mêlé argile, qui sont quatre rois, ou royaumes (confirmation que l’Écriture utilise des métonymies en ces matières).
Sur l'identité précise de ces quatre monarchies, qui commencent avec celle de Nebuchadnezzar (2: 38), il conviendra d'en parler en son lieu (chapitre 7). 
Toujours est-il que la statue finit pulvérisée par une pierre providentielle, qui doit régner éternellement, dans le monde entier. Quel est ce royaume?
C'est celui de Jésus-Christ, le Fils Unique de Dieu: son royaume spirituel et intérieur auquel sont conviées toutes les nations!
C'est ce règne éternel que nous confessons dans le Credo et dans lequel nous entrons par la foi seulement.

Ainsi, devant les turbulences de la vie, le fracas de ce monde qui semble dériver arbitrairement, devant le tumulte des nations, les dangers divers et variés, les chrétiens doivent se souvenir que le Dieu qui conduit l'Histoire du monde est aussi Celui qui veille sur leur personne et dirige leur vie, si bien que leur seule et unique assurance, dans la vie comme dans la mort, est que: "dans la vie comme dans la mort, j'appartiens, corps et âme, non pas à moi-même, mais à Jésus-Christ, mon fidèle Sauveur: par son sang précieux, il a totalement payé pour tous mes péchés et m'a délivré de toute puissance du diable: il me garde si bien qu'il ne peut tomber un seul cheveu de ma tête sans la volonté de mon Père qui est dans les cieux, et que toutes choses doivent concourir à mon salut. C'est pourquoi, par son Saint-Esprit, il m'assure la vie éternelle et me rend prêt et disposé à vivre désormais pour lui, de tout mon cœur" (*).
 
Amen.

Bucerian
 
 
 __________________
 
Catéchisme de Heidelberg, Question 1.
 
Références bibliques: Romains 14:8
1 Corinthiens  6:19
1 Corinthiens 3:23
1 Pierre 1:18
1 Jean 1:7
1 Jean 3:8
 Jean 6:39
Matthieu 10:29-31
Romains 8:28// 8:14-16, etc.
 

Aucun commentaire: