lundi 4 décembre 2017

Réforme de l'Islam

La "Réforme" Chrétienne a consisté dans un scrupuleux retour au texte inspiré (Sola Scriptura) guidé par le motif de la recherche de la gloire de Dieu, envers et contre toutes les pensées philosophiques, théologiques ou politiques dominantes (Soli Deo Gloria).

C'est tout le contraire de la réforme du Judaïsme (motivée par un désir d’accommodement à la modernité) et, maintenant, de l'Islam.

 C’est un événement considérable et peut-être historique. L’Arabie saoudite a annoncé en octobre, sans trop de tapage, la création d’un Centre des hadiths du Prophète. Ce centre devra “expurger les compilations des faux hadiths, de ceux qui sont en contradiction avec le Coran ou de ceux qui sont utilisés pour justifier et alimenter le terrorisme“.

Cette nouvelle nous indique plusieurs choses sur la nature de la religion mahométane: 

1) Il s'agit d'une religion élaborée et modifiée à volonté par le pouvoir politique, plutôt que d'une révélation divine (les califes n'ayant pas hésité à brûler, même, de nombreuses versions du coran).

2) Contrairement à la Bible, le coran, tout descendu du ciel et infaillible qu'il prétend être, n'est pas un livre auto-suffisant. Il est nécessaire de le lire à la lumière de faits et gestes rapportés par d'autres moyens (notamment pour en connaître la partie médinoise et la partie mecquoise), afin d'en comprendre le contexte. Or ces derniers récits ne sont pas considérés comme descendus du ciel, ou infaillibles. L'islam se présente donc comme un mixe de deux sources hétérogènes, l'une soi-disant infaillible (Le coran), l'autre humaine (recueils de hadiths, etc.)
C'est, donc, une horrible masse aux pieds d'argile. 

3) Enfin, que le coran ne puisse pas être une révélation divine est un fait établi par son rapport à la fois dépendant de la Bible et contradictoire à son message.

Aussi devons-nous inviter les musulmans à rejeter cette construction entièrement humaine et contraire à la seule révélation divine, que nous trouvons dans les Écritures saintes, en Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, notre seul Sauveur.

Bucerian


Aucun commentaire: