samedi 18 novembre 2017

L'Evangile, noyé dans les abysses du langage diplomatique

Après la Fédération Luthérienne Mondiale, le Conseil Méthodiste Mondial et la Communion Mondiale d’Églises Réformées, c'est au tour de la Communion Anglicane d'en finir officiellement avec la proclamation de l'unique Évangile de Notre Seigneur Jésus-Christ, et de cautionner, par son silence, l'apostasie tridentine - ainsi que toute l'abomination papale.
Les pans entiers d'un certain protestantisme moisi a donc fini de pourrir complètement, et l'Antichrist de Rome peut se féliciter de n'avoir rien perdu de son pouvoir de séduction des masses [impies]. 

Le temps est donc venu de prendre conscience que nous ne sommes plus au temps des subtiles guéguerres de chapelles.

Tout ce qui compte de véritable protestantisme doit se rallier sous une même bannière, un même Symbole,  celui de son Seul Seigneur, pour résister à ce monde impie (sécularisation, etc.), aux religions humaines (islam, etc.) et, surtout, à la contrefaçon de christianisme (Rome et ses vassaux), imposture suprême.

Bucerian

Aucun commentaire: