jeudi 12 octobre 2017

Le Christ aux oubliettes, l'Histoire aux...


Sans Jésus-Christ, aucune Histoire ne mérite d'être enseignée ou apprise, d'autant qu'aucune existence ne se justifie: VANITAS VANITATUM ET OMNIA VANITAS.
Aussi, étant donné qu'aucune ère d'errance -- indigne même des pourceaux -- ne saurait intéresser quelqu'un, c'est bien en vain que ces prétendus "historiens", véritables propagandistes de leur état, cherchent à cacher ce que leur hystérie anti-christique ne saurait voir.



Bucerian


1 commentaire:

Domus a dit…

Ainsi, l'hystérie anti-christique, toujours à la remorque du monde, cède à son tour à cette mode qui consiste à utiliser des euphémismes sensés n'offenser personne. Après les femmes de ménage transformées en « techniciennes de surface », les facteurs en « préposés au courrier », les handicapés en « personnes à mobilité réduite », les victimes civiles des guerres en « dommages collatéraux », les viols collectifs en « tournantes »... voici les antiques expressions « avant Jésus-Christ » et « après Jésus-Christ » remplacées par « d'avant l'ère commune » et « de l'ère commune » pour n'offenser personne ! Affirmer que ces dernières nouveautés sont des crétineries caractérisées, est-ce offenser leurs auteurs, ou faut-il, pour elles aussi, trouver un euphémisme ?