dimanche 12 février 2017

Onésiphore: dead or alive?



Si vous discutez avec un papiste au sujet de la prière pour les morts, vous risquez d'entendre que la Bible cautionne cette pratique, et qu'on en trouve même la preuve par l'exemple de l'Apôtre Paul, au sujet de son ami Onésiphore.
En effet, dans sa seconde épître à Timothée, Paul écrit tout d'abord les choses suivantes (1: 16-18):
Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d'Onésiphore, car il m'a souvent consolé, et il n'a pas eu honte de mes chaînes;
au contraire, lorsqu'il est venu à Rome, il m'a cherché avec beaucoup d'empressement, et il m'a trouvé.
Que le Seigneur lui donne d'obtenir miséricorde auprès du Seigneur en ce jour-là. Tu sais mieux que personne combien de services il m'a rendus à Éphèse.

Puis, à la fin de cette même épître (4: 19):
 Salue Prisca et Aquilas, et la famille d'Onésiphore.

Conclusion de (certains) papistes: il semble qu'Onésiphore était mort lorsque Paul priait pour lui en cette épître. Donc, il convient de prier pour les morts. C.Q.F.D!

Réponse: il était question de prouver que Paul a prié pour les morts; pour cela, on nous a montré que Paul a prié pour un homme... dont rien ne prouve qu'il était mort!
St Jean Chrysostome, dans sa dixième homélie sur 2 Timothée, considère ainsi que si Paul salue finalement la famille d'Onésiphore (et non son chef), c'est tout simplement parce que ce dernier était alors... à Rome, avec Paul:
 « Saluez Priscille et Aquila et la maison d'Onésiphore », qui était alors à Rome, comme on le voit au commencement de cette lettre : « Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d'Onésiphore, qui étant venu à Rome m'a cherché avec grand soin. « Que le Seigneur lui donne de trouver en ce jour-là miséricorde devant le Seigneur ». En le saluant de la sorte, saint Paul excite toute sa famille à imiter la vertu de son chef. (*).

Donc, lorsqu'un papiste amène ce passage en faveur de ses superstitions, c'est une énorme faute logique, et une preuve de rien du tout, sinon du fait que rien ne légitime ni ne prouve, dans les Écritures, qu'il faille (ou qu'on puisse) prier pour les morts!

Bucerian

_______________________
(*) Certains commentateurs ont fait valoir un exemple similaire avec la salutation de la famille de Stephanas, en 1 Corinthiens 16.

Aucun commentaire: