mercredi 3 août 2016

La "sainte messe"







"Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -- car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même".

Hébreux 7

Bucerian

Aucun commentaire: