mardi 9 août 2016

Défense de l'Amillénarisme Réformé (3) L'APOSTASIE ET LA PERSECUTION





Toute l'histoire de l’Église est marquée par l'opposition du monde, l'apostasie et les persécutions. Et cela n'ira qu'en s'intensifiant, aux derniers jours, avec l'avènement de la Bête et de l'Antichrist. Conséquence: l’Église fidèle deviendra plus petite. Loin s'en faut qu'on assiste à la conversion massive et sincère de l'humanité, mettant presque l'Eglise, ou la chrétienté, en position de force, contre les impies!

Voilà la doctrine traditionnelle des Églises Réformées, que l'on trouve dans ses Confessions de foi (1) et qui est fondée sur la Parole de Dieu (2).


1. Les textes Symboliques historiques (*)

Le catéchisme de Heidelberg, qui est le plus important catéchisme Réformé, explique en quoi consiste l'espérance chrétienne, et quelle est la vie des chrétiens ici-bas. A la question 52, nous lisons:



Dans toute peine et persécution,

j’attends du ciel, la tête haute,
comme juge, celui-là même

qui s’est auparavant présenté pour moi

devant le tribunal de Dieu,
éloignant ainsi de moi toute malédiction;
j’attends aussi

qu’il jette dans la damnation éternelle

tous ses ennemis et les miens,

et qu’il me prenne, au contraire, avec tous les élus,

dans la joie et la gloire célestes.


Où se trouve, ici, l'espérance d'un règne terrestre et charnel de Notre Seigneur? Nous voyons une attente paisible du retour glorieux de Jésus-Christ, pour le Jugement dernier et, en attendant, les peines et la persécution.
Un autre texte réfute semblablement le postmillénarisme; il s'agit de l'article 37 de la Confession des Pays-Bas:

"(...)  C'est pourquoi, à bon droit, le souvenir de ce jugement est horrible et épouvantable aux iniques et méchants, et fort désirable et de grande consolation aux bons et élus; puisque alors sera accomplie leur rédemption totale, et qu'ils recevront là les fruits des labeurs et travaux qu'ils auront soutenus: leur innocence sera ouvertement connue de tous, et ils verront la vengeance horrible que Dieu fera des méchants qui les auront tyrannisés, affligés et tourmentés en ce monde, lesquels seront convaincus par le propre témoignage de leurs consciences et seront rendus immortels, de telle façon que ce sera pour être tourmentés au feu éternel, qui est préparé au diable et à ses anges. Et au contraire les fidèles et élus seront couronnés de gloire et d'honneur; le Fils de Dieu confessera leur nom devant Dieu son Père et ses saints anges élus; toutes larmes seront essuyées de leurs yeux; leur cause à présent condamnée par plusieurs juges et magistrats comme hérétique et méchante sera connue être la cause du Fils de Dieu; et pour récompense gratuite le Seigneur leur fera posséder une gloire telle que jamais cœur d'homme ne pourrait penser. (...)"

Où se trouve, ici, le triomphe magistral de la chrétienté, sur la terre, tant promise par les postmillénaristes?...
En plus de ces deux témoignages indirects, il convient d'ajouter un troisième témoignage, direct; celui de la Seconde Confession Helvétique. Produite en 1566, cette Confession a reçu l'approbation de toutes les Églises Réformées en Europe (puis, dans le monde), de sorte à être l'un des plus important monuments de l'héritage confessionnel de ces Églises. Or, voici ce que dit ce livre Symbolique (chapitre 11. 13):
"Ce même Christ reviendra des cieux pour le jugement, lorsque l’iniquité aura atteint son comble dans le monde et que l’Antichrist, ayant corrompu la vraie religion, aura rempli toutes choses de superstition et d’impiété et qu’il aura dévasté l’Église dans le sang et le feu. Le Christ reviendra alors pour délivrer les siens, détruire l’Antichrist par son avènement, et juger les vivants et les morts. En effet, les morts ressusciteront et, en ce jour-là (qui est inconnu à toutes les créatures), ceux qui seront trouvés en vie seront changés en un instant, en un clin d’œil. Et tous les fidèles seront pris ensemble dans les airs à la rencontre du Christ, afin qu’avec lui ils entrent dans le lieu de bénédiction et y vivent pour toujours. Mais les incrédules et impies descendront avec les démons en enfer, au feu éternel, sans jamais être délivrés de leurs tourments."

Il semble inutile de commenter ce paragraphe, tant il est clairement contraire aux thèses postmillénaristes et aux rêveries d'un christianisme triomphant, dans ce monde, selon des critères tout aussi mondains.


2. La guerre perpétuelle dans la Bible

Ces témoignages ne sont pas des inventions humaines, mais reposent sur des fondements bibliques très solides.

Genèse 3. 15 nous annonce ainsi l'hostilité qui doit opposer la postérité de la femme (l’Église) et celle du Serpent (le monde idolâtre), jusqu'à la fin du monde. En effet, la promesse faite que la postérité de la femme écrasera la tête du serpent, Paul la rappelle à l’Église comme devant se réaliser à l'avenir (Romains 16. 20); car, si le Christ a écrasé la tête du Diable en principe, à la Croix, cela sera réalisé finalement avec le retour du Seigneur (Apocalypse 20. 10).

Le Psaume 2 relate la continuelle révolte des autorités mondaines contre Dieu et le Christ, jusqu'à ce que ce dernier les brise avec un sceptre de fer; or, cela arrivera à son retour, ainsi que le rapporte clairement le livre de l'Apocalypse (19. 11-15).

Ce même livre de l'Apocalypse (chapitre 13) explique comment la Bête et son faux-prophète apparaîtront dans l'Histoire, juste avant la seconde venue du Christ, et comment leur royaume satanique fera la guerre aux saints.
Cela s'accorde, aussi, à la seconde lettre de Paul aux Thessaloniciens (chapitre 2), où l'apôtre explique que l'homme de péché doit apparaître avant la venue du Christ, s'opposer à la Vérité et être finalement détruit par le Seigneur.
Ici, les chrétiens Réformés peuvent bien avoir des divergences. Par exemple: L'Antichrist sera-t-il un pape de Rome, ou une figure politique soutenue par l’Église dirigée par Rome?
Mais on ne peut pas nier que cet Antichrist et son assaut contre l’Église sont à venir, pour intensifier et porter à leur comble les persécutions et la haine déchaînées par le monde, durant toute l'histoire de l’Église, ainsi que l'indiquent une multitude d'autres passages des Écritures: Matthieu 5. 11, Jean 16. 33, Romains 8. 36, 2Timothée 3. 12, etc.


Conclusion

L'avenir de ce monde est sombre; les Chrétiens assisteront à des défections, à de l'apostasie, à des trahisons ainsi qu'à des persécutions, qui gagneront en intensité.
Ces phénomènes ont commencé, déjà, au temps des apôtres, comme l'illustrent les luttes contre le légalisme, le gnosticisme ou encore l'antinomisme.
Ce mal a encore augmenté avec l'avènement du "catholicisme" romain et même au lendemain de la Réforme, il a repris de plus belle, avec l'arminianisme, le libéralisme ou encore, le mysticisme...
Voilà la réalité, prophétisée dans les saintes Écritures et qui ne doit pas nous surprendre.

Or, nous surprendre, nous décourager, même! (et nous pousser à des compromissions censées parer à cet "échec"), c'est  ce qui arrivera certainement si nous écoutons les histoires postmillénaristes, dont les champions s'ingénient à neutraliser les avertissements bibliques mentionnés ci-dessus, en prétendant qu'ils ne concernent plus les chrétiens depuis la conversion de Constantin!

_________________


(*) En plus des références amenées par le Prof. ENGELSMA, je tiens à mentionner aussi: le Symbole de Nicée-Constantinople, qui résume notre attente comme se rapportant à "la Résurrection des morts et la vie du siècle à venir. "La Confession d'Augsbourg (article 17), dont l'autorité est reconnue dans les Églises Réformées, condamne pareillement les "rêveries judaïques" en question.




_________________

Bucerian



3 commentaires:

Méta Phrase a dit…

La réfutation du chiliasme n'est pas difficile, du moment où l'on suit la tradition chrétienne, scripturairement normée. Car, le fardeau de la preuve incombe aux contempteurs. Or, la façon qu'ils ont d'interpréter littéralement un texte aussi symbolique que l'Apocalypse confine au délire...

Ulisses a dit…

ça te travail hein ? :p ;)

Blog Chrétien Protestant a dit…

Ça me donne du travail en tout cas :)
La série fait 13 articles en tout.
Déjà que l'erreur postmill est à genoux au bout de trois articles, alors je laisse chacun imaginer ce qu'il en sera à la fin des 13 ^^