samedi 16 juillet 2016

Malheur à moi, si je n'annonce pas l'Evangile!



Des âmes sont captives dans des lieux arides.
Au lieu de leur dispenser l'eau fraîche du saint Évangile, des "ministres" infidèles leur proposent une moraline universelle sans substance.

Bucerian

1 commentaire:

Méta Phrase a dit…

Le seul mandat de l'Église consiste à prêcher l'Évangile. Or, puisque l'on prie ce que l'on croit, selon Rom.10/13-17, alors il est impossible d'annoncer Jésus-Christ tout en priant avec des dénominations autres que chrétiennes. Cela reviendrait plutôt à en renier l'exclusive, pour sombrer en un pâle kantisme inodore, incolore et insipide, tout au plus bon pour l'indifférence, selon l'avertissement du Sermon sur la montagne, en Mt.5-7...