dimanche 10 janvier 2016

Tous les chemins mènent à Rome. Un seul mène au Ciel.

 

Jésus lui dit: 
Je suis le chemin, la vérité, et la vie. 
Nul ne vient au Père que par moi.
 - Jean 14/6 -


La Vie véritable ne se trouve ni en nos bons sentiments, ni en nos idées sur un dieu (idées que Paul condamne, d'ailleurs - Romains 1/21) mais dans le Dieu qui habite une Lumière inaccessible (1Tim 6/16), qui nous a montré son visage en Jésus-Christ, auquel les croyants sont incorporés par l'Esprit saint pour être enfants de Dieu (Romains 8).

Ainsi, le Seigneur Jésus, Ressuscité des morts, a envoyé son Église dans le monde, non pas pour travailler au dialogue des religions, annoncer que tous les hommes sont, de facto, enfants de Dieu et bâtir un monde de paix et de sécurité autour de notre sagesse commune... mais pour annoncer son Évangile, renverser les raisonnements de toute hauteur qui s'élèvent contre Lui et faire disciples toutes les nations (Matthieu 28/19-20).

Nous ne pouvons donc que rejeter et condamner les propos du pape de Rome, qui, après la honteuse production du 10 décembre 2015, poursuit son engagement dans le syncrétisme.



Certes, un dicton veut que tous les chemins mènent à Rome, et cela n'est sans doute pas pour déplaire à l'Antichrist qui y a établi sa demeure. Devenir chef reconnu par toutes les religions ne lui permettra-t-il pas de persécuter les saints, bientôt assimilés à de dangereux ennemis de la paix (Actes 24/5, etc)?...
Mais un seul chemin mène au Père: Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, dont nous entendons témoigner cette année encore, par la grâce de Dieu.

Bucerian

1 commentaire:

alain a dit…

Alors que Saint Pierre a pleuré et que Judas s'est pendu, Bergoglio, le monstre, fera, lui, soit pleurer les autres, soit les pendre!