mercredi 9 décembre 2015

Des brebis, pas des moutons

Après le communiqué extrêmement "engagé" de la Fédération Politisante de France, le journal la Vie publie un article relatif à un texte qui appelle les Églises à s'engager, contre la montée... du Front National.
Ayant eu, nous-mêmes, l'occasion de déplorer et condamner les propos honteux de certains dirigeants de ce parti (par exemple, les propos de Mme Marion Maréchal Le Pen sur les Protestants...), nous ne pouvons pas être suspectés de faire preuve de partialité à l'égard de ce parti (ni, d'ailleurs, d'aucun autre parti).

C'est avec d'autant plus d'assurance, donc, que nous dénonçons ces ecclésioles dont il est évident qu'elles ont délaissé (depuis longtemps!) leur fonction première (qui est d'annoncer fidèlement la Parole de Dieu), et qui passent le plus clair de leur temps à chercher les moyens d'entrer dans l’isoloir avec leurs fidèles pour les amener à voter d'une façon telle que leurs amis (et leurs idées) s'en trouvent avantagés.

 Le 27 novembre, Christian Albecker, laïc membre de l’Église luthérienne, élu en 2014 à la présidence du Conseil de l’UEPAL, a envoyé aux protestants un appel à ne pas apporter leur voix « à ceux qui promettent des lendemains qui chantent, en désignant les boucs émissaires dont l’élimination réglerait comme par enchantement tous les problèmes : les étrangers, les réfugiés, l’islam, l’Europe, la monnaie unique ».
Il nous paraît clair aussi que, si les Chrétiens ne devaient pas voter pour un parti opposé à l'immigration (quant à la monnaie unique, j'ignore par quel miracle elle serait plus biblique que le franc...), ils ne devraient pas non plus voter pour ceux qui tolèrent et promeuvent l'avortement, l'euthanasie, la délocalisation des moyens de production, le travail du dimanche, le mariage homosexuel, et bien d'autres choses semblables.

Nous rappelons donc à chaque Chrétien que son devoir est de voter en son âme et conscience pour les candidats qui lui semblent être les plus respectueux du Bien commun, dans un esprit de fidélité à la Parole de Dieu - Parole  à laquelle nous n'avons pas vocation à nous substituer pour la faire parler, comme il nous arrange, du Front National, du Parti Socialiste ou de tout autre parti politique légalement reconnu.


Bucerian

3 commentaires:

alain a dit…

"Tous les moyens sont bons, même légaux!" (Maurras)

alain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
alain a dit…

L'Évangile est éternel, non circonstanciel, la pérennité du Symbole de Nicée-Constantinople et du Canon scripturaire le prouve à loisir (Ap.14/6). De sorte, que toute ingérence politique dans l'Église, et réciproquement, est inadmissible. La destitution s'impose donc, d'office, envers TOUT représentant, qui n'observerait pas son DEVOIR de réserve, à cet égard.