dimanche 9 août 2015

L'imposture darwinienne, dénoncée





Après avoir égaré et perdu des millions d'âmes en usurpant le manteau et les insignes de la science, la religion darwinienne, l'une des plus sottes, obscurantistes et méprisables au monde, est sur le déclin.

 La liste (de ceux qui n'ont pas foi au darwinisme) s’agrandit et inclut des scientifiques de l’Académie Nationales des Sciences aux États-Unis, les académies nationales de la Russie, de la Hongrie, et de la République Tchèque, et des universités telles que Yale, Princeton, Stanford, MIT, UC Berkeley, et bien d’autres. 

Mais - heureusement pour les grands pontifes de cette secte!, la légende urbaine, selon laquelle le darwinisme est irréfutable, continue d'être véhiculée. Par la télévision.

Bucer

1 commentaire:

Anonyme a dit…

De toutes façons, Karl Popper , le soi- disant épistémologue, a déjà affirmé que la théorie de l'évolution, malgré ses ratés, demeurait le paradigme le plus fécond et le seul "scientifique", falsifiable. Or, avec la série de contradictions qu'elle comporte, cette théorie doit être qualifiée comme idéologie, comportant acte de foi ou postulat, plutôt qu'en tant que cadre scientifique...