samedi 18 juillet 2015

Foi baptismale, foi ecclésiale et sectarisme

Certains nous accusent de sectarisme, parce que nous fermons la communion à quiconque refuse la foi telle que formulée dans le Credo.

Pourtant, la foi se confesse (Romains 10, 10).
Est-ce à titre seulement privé et individuel?
Non; autrement, le baptisé serait otage des formulations particulières du ministre (cf. Actes 8, 36-37) et les sectes s'en trouveraient fortifiées (cf. 1 Corinthiens 1, 11-16).

La foi étant celle de l’Église (Jude 3) il convient que la formulation de sa confession le soit aussi.
De sorte qu'il est légitime que  toute l’Église confesse publiquement sa foi dans les mêmes termes (1Corinthiens 1, 10), contre toute tentation de tyrannie ecclésiale par quelques gourous.
Et ceux qui veulent autrement œuvrent, en fait, à la ruine de l’Église.

Bucer

Aucun commentaire: