lundi 27 juillet 2015

Dénominationalisme et christianisme

Qu'est-ce qu'une dénomination?

C'est un groupe issu et isolé du tronc commun de la chrétienté par la production d'une confession tant nouvelle que particulière.

Les dénominations admettent tacitement leur schismatisme par le rétropédalage qu'elles opèrent, consistant à rallier des structures de type supra-ecclésiales, car permettant l'accueil mutuel à la Cène (ex: Fédération Protestante de France). Or ceci n'est pas normal, car la communion eucharistique étant le plus haut degré liturgique de notre unité (1Corinthiens 10, 16-17), un tel accueil mutuel délégitime totalement les raisons de leur(s) séparation(s).

Ce faisant, il est certain que nous ne sommes (ni ne voulons devenir, ou établir) une dénomination. Car:

1) Loin d'avoir produit quelque nouvelle confession, nous avons simplement procédé à un nécessaire inventaire parmi les ouvrages à prétention Symbolique.

2) Ce qui a été retenu n'a pas été une opinion particulière mais le Credo commun à toute la chrétienté (Nicée-Constantinople inaltéré) dont le propos, conforme aux Écritures saintes, a été précisé par les conciles reçus de façon générale. Ainsi, pour le dernier en date (la Confession d'Augsbourg), reçu non seulement par les gardiens du "Livre de Concorde", mais par l'ensemble du protestantisme (Luthériens, Réformés, Hussites...) par le truchement de (et ainsi qu'en témoigne) la Concorde de 1536.

C'est pourquoi aussi, nous n'aurons jamais besoin de rattraper les tares du sectarisme, en adhérant à une structure supra-ecclésiale mais que, en tant qu’Église, nous sommes fondés à appeler les novateurs et sectateurs à la repentance et à la concorde.

Bucer

Aucun commentaire: