dimanche 17 mai 2015

Eglise Protestante Unie de France et mariage homosexuel

Amis lecteurs, nous apprenons ce matin que l’Église Protestante Unie de France (EPUdF) vient d'adopter la bénédiction des couples homosexuels (l'écrasante majorité des délégués a voté pour).

En quoi cela nous concerne?

Pourquoi devons-nous réagir, alors que nous ne sommes pas membres de cette faction?
Si l'EPUdF avait commencé par adopter un nouveau nom; si ses représentants avaient commencé par jouer la carte de l'honnêteté intellectuelle, en soulignant que leur association n'a rien à voir avec l’Église de la Réforme, avec Luther, avec le calvinisme, etc. notre réaction, sans doute, aurait été moins vive.
Mais non. Cette bande de menteurs ira sans doute au Désert, au mois de septembre, pour laisser croire une filiation avec le protestantisme. Allez sur le site de cette corruption luciférienne et déformée, et vous pourrez lire qu'il s'agit d'une communion luthérienne et réformée.
Ah oui?
Oui.
On trouvera bientôt que Calvin lui-même a signé leurs décisions sur le mariage gay! A cause de ces imposteurs, le protestantisme (dans l'esprit des gens) c'était déjà la tolérance et les femmes pasteurs. Maintenant, ce sera le mariage homosexuel. Or nous sommes, nous, protestants. Voici donc pour notre "intérêt à agir".

Quel est le problème?

Le problème est simple: l'autorité suprême, dans le protestantisme, consiste dans la Parole de Dieu qui nous parle dans les livres canoniques de l'Ancien et du Nouveau Testament.
Dans cette Écriture (et le livre de la nature le confirme même aux païens!) Dieu a créé le couple, homme et femme, et l'a béni en le rendant fécond.
Le couple hétérosexuel monogame est ainsi le couple que Dieu bénit et les autres formes de sexualité sont maudites. Non seulement dans l'Ancien Testament (cf. Lévitique 18. 22) mais aussi dans le Nouveau (Romains 1. 26-27). C'est la charité de dire aux pécheurs (en l’occurrence, aux homosexuels) que ce comportement est mauvais, ne les mènera jamais au bonheur et que Notre Seigneur délivre du péché.
C'est la charité de ne pas laisser la personne s'égarer sur la route de la ruine éternelle, sans la prévenir (1Corinthiens 6. 10).
Au lieu de cela, le synode de l'EPUdF a préféré jouer les papes, qui parlent par-dessus la Parole de Dieu et qui se font maîtres des consciences.
Le synode de l'EPUdF a fait savoir qu'il se laissait le droit de voter sur de tels sujets et a pris la décision que nous savons.

La réponse du peuple chrétien

Nous condamnons totalement cette dernière déviance et nous affirmons que les chrétiens qui se trouvent encore dans cette faction anathème doivent la quitter.
Mais nous aurons l'occasion de revenir sur ce sujet et de donner plus de détails sur cette question.

Bucer

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis très triste de leur décision, ils salissent les véritables protestants qui se basent uniquement sur la bible ...pire aux yeux du monde c'est la confusion totale de ce que Dieu veut nous dire

Domus a dit…

Cette décision ne peut nous étonner quand on sait que pour les partisans de la bénédiction poser la question c'était déjà y répondre. Leur habileté a donc été diabolique : non seulement ils ont réussi à rendre licite leur « cérémonie », mais ils l'ont fait en parfaite entente avec les opposants dès lors que ceux-ci avaient accepté que l'autorité de la Parole de Dieu, -la seule qui aurait dû prévaloir sans discussion-, soit remplacée par celle d'un débat normatif dans sa conclusion.
Dans ces conditions, l'« écrasante majorité » ne revêt-elle pas l'apparence d'une scandaleuse « unanimité » de circonstance?

Alain Hache a dit…

Cette décision est dans la logique de l'évolution de cette dénomination. Tout a été abandonné. Nous avons affaire à une organisation humaniste qui n'a plus rien à voir avec la véritable Eglise. Le problème est posé aux Evangéliques, peuvent-ils en core frayer avec ces gens-là dans la Fédération protestante de France?

Domus a dit…

La question que vous posez, cher M. Hache, contient l'indice pour y répondre. Puisque, comme vous le soulignez bien à propos, la décision prise par cette dénomination est dans la logique de son évolution, les Evangéliques de la FPF ne sauraient, sans mauvaise foi, faire mine d'être mortifiés comme s'ils découvraient seulement maintenant la vraie nature de l'EPUdF  qu'ils côtoient depuis tant d'années.
Par conséquent, ils ne devraient pas être trop gênés d'avoir une couleuvre de plus à avaler, même si celle-ci ressemble, il faut bien le reconnaître, à un crotale des plus mortels.

Anonyme a dit…

Je comprends votre déception et je la partage amplement. Etant de l'UEPAL j'ai lutté comme tant de mes frères et sœurs contre cette bénédiction dans nos Eglises début 2014 et nous avons obtenu un moratoire de 3 ans mais la bataille sera plus rude encore en 2017, je le crains fortement. Néanmoins je voudrais souligner que nous ne devons pas condamner ces brebis égarées car ne sommes pas tous pêcheurs devant Notre Seigneur chacun pour nos mauvaises actions. Ce que je regrette dans ce synode, c'est qu'à aucun moment on ne parle de l'homosexualité comme d'un péché et lorsque qu'une personne homosexuelle entre dans un lieu où la parole de Dieu est proclamée et que l'on vient pour se repentir de ses fautes, cette personne homosexuelle devra le faire pour son homosexualité et si elle ne le fait pas dans ce but alors elle ne peut faire parti de la Communauté du Christ telle que nous la vivons et cela le synode a soigneusement évité d'en parler car ce n'est pas au nom du Christ qu'ils veulent cette bénédiction mais au nom de la "modernité". Ma nièce est pasteur en Alsace et j'ai eu de violents débats avec elle car elle me parlait de discriminations des homosexuels dans nos Eglises, on aurait dit une femme politique et selon moi elle n'avait rien de Chrétien encore de Protestantisme dans son discours. Comme un Protestant peut' il être discriminé dans nos Eglises Protestantes alors que justement nous croyons non pas aux œuvres mais en la Grâce salvatrice de Jésus Christ et que nous pouvons individuellement lui parler sans aucun intermédiaire et lui demander son pardon, où serait la discrimination, à moins que l'on considère que Jésus est discriminant.
Salutations fraternelles en Christ.

gilbert Lillo a dit…

Il est temps que les vrais protestants ouvrent les yeux: l'Apostasie, celle qui précede la venue en gloire de notre Seigneur Jésus-Christ est en cours, et pas seulement a l'UEPAL mais dans pratiquement toutes les églises évangéliques. Car des que vous voyez une femme parler du haut de la chaire a l'Assemblée cela veut dire que l'Apostasie est entrée. Or je ne connais pas une seule église protestante ou les femmes se taisent comme l'ordonne le Saint-Esprit dans le NT comme dans l'AT.Bénir les unions de sodomites c'est bien sur le comble, mais cela n'est que le résultat du féminisme et de l'oecuménisme qui regnent dans les églises. Quand avez-vous entendu dans une église protestante du haut de la chaire que le pape est un antichrist et que son trone est celui de Satan? Cela fait peut-etre 50 ans? Les pasteurs sont formés dans des instituts infiltrés par les jésuites et donc vendus au courant de ce monde.La Bible n'est plus l'autorité supreme dans les églises, elle est interprétée de facon a ne pas empecher les croyants de s'assoupir devant leurs téléviseurs! Mais un vrai protestant ne dépend d'une église protestante pour vivre en communion avec Dieu mais de foi en Christ (Sola Fide) et de sa Parole qui demeure éternellement (Sola Scriptura). Dieu s'est réservé ses 7000 qui ne plieront pas le genoux devant le baal oecuménique de Rome!

Anonyme a dit…

Si si il y a encore des églises où les femmes ne sont pas pasteurs ....Étant moi même une femme, je trouve toujours bizarre si j'en vois une prêcher (et je n'en ai vu qu' à la tv ...) je lis la Bible et sans avoir fait des études bibliques, je sens bien qu'il y a un problème dans pas mal d'églises, sur les pasteurs femmes et pire maintenant avec ses mariages homos...je suis trite de l'état des eglises protestantes. Mais je connais quelques endroits en France qui restent fidèles à la parole de Dieu. Ce sont les restes fidèles qui attendent le retour de Notre Seigneur !