jeudi 1 janvier 2015

Dieu et les singes savants




La nouvelle année est l'occasion pour l'ennemi de nos âmes (et ses sbires) de nous rappeler le dogme athée, et le très misérable argument d'autorité sur lequel il repose.

Devons-nous croire en Dieu? Non, pour la plupart des professeurs de philosophie des grandes universités.

Et la conclusion serait encore plus nette, parmi les "scientifiques".
Cela nous fait penser à un ouvrage publié il y a quelques années: pourquoi nous ne pouvons pas être chrétiens, dans lequel le christianisme était réduit au crétinisme.

C'est que l'auteur était brillant au point que -- contrairement aux crétins Pascal, Leibnitz, Kepler, Cuvier, Plank, ou Bohr -- il avait dû renoncer à s'illustrer par des travaux scientifiques et avait tout misé sur le recours aux injures antichrétiennes:

étant littéralement une religion pour des crétins, elle ne s'adapte pas à ceux qui, peut-être pour leur malchanche, ont été condamnés à ne pas l'être.
Certes, en recyclant les propos de Celse, notre auteur ne peut pas être considéré comme un crétin. Mais, hélas pour lui,il y a pire que le crétinisme -- surtout pour un esprit qui se veut savant: il y a la médiocrité.

Quoi qu'il en soit, que les rhéteurs de ce monde croient ou non en Dieu, ne saurait constituer le moindre début d'argument contre la Foi Chrétienne, qui ne repose pas sur la sagesse de ce monde.
Bucer

Aucun commentaire: