samedi 13 septembre 2014

La nature a horreur du vide. L'esprit, aussi.





Selon l'anthropologue Dounia Bouzar, n'importe quel jeune est susceptible de devenir jihadiste. Et pas seulement des jeunes issus de familles musulmanes plus ou moins pratiquantes.
Sur les 120 demandes d'aide que nous avons reçues, 80% des jeunes sont issus de familles athées et 70% d'entre eux n'ont aucun lien avec l'immigration.
A croire que certains parents se sont réjouis d'élever leurs enfants sans dieu ni maître (sans christianisme, surtout), comme de parfaits individus post-modernes, qui n'auraient plus besoin de foi, puisqu'il y a La Science et que, après tout, les peuples d'Europe allaient connaître une prospérité matérielle presque infinie (construction européenne oblige).

Sauf que, manifestement, l'utopie de nos grands émancipateurs athées est un échec. Un échec total, qui laisse des personnes frustrées par l'absence du paradis terrestre tant attendu, et qui sont dépourvues de toute lumière pour voir la nature pauvre et fallacieuse de l'Islam qu'on leur flatte.

Sans doute nos contemporains devraient-ils se repentir et croire en Jésus-Christ, le Seul Sauveur, la Lumière du monde: Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle (Jean 3. 16)

Et les jeunes?
Les circonstances nous rappellent tristement combien les forces d'égarement sont puissantes sur les âmes désarmées, livrées à elles-mêmes.
Les enfants sont un grand don de Dieu, un don que les parents doivent chérir et auprès desquels ils sont ministres pour leur témoigner de la vraie foi et les équiper dans leur vie.
Contrairement à ce que veut imposer une société de consommation cauchemardesque, ce à quoi les parents doivent veiller, ce n'est pas à ce que leurs enfants aient un portable et des baskets à la mode, mais à ce qu'ils connaissent le Dieu véritable et grandissent dans sa communion.

C'est pourquoi, contrairement à ce qu'enseignent certains mouvements récents, l’Église chrétienne, depuis toujours, administre le saint baptême aux enfants de ses membres. Non pas comme une tradition familiale au milieu de gens qui ne croient plus en rien (de tels baptêmes ne devraient pas être donnés!) mais comme la base d'une éducation et d'une véritable vie en Christ (Matthieu 28. 19// Romains 6. 1-14// Éphésiens 6. 1-4, etc.)

Telle est la responsabilité des parents en Christ, en dehors duquel il n'y a (que l'on soit un nouveau-né ou un vieillard) que la ruine éternelle.
 
Bucer







Aucun commentaire: