samedi 19 juillet 2014

Réponse à un zélateur de la fornication

Un cardinal papiste a récemment cherché à défendre le célibat que son ecclésiole impose aux prêtres et aux évêques, en usant du sophisme suivant:

En particulier, il est nécessaire de souligner en premier lieu que le célibat ne remonte pas du tout à une loi inventée neuf cents ans après la mort du Christ. Ce sont plutôt les Évangiles selon Matthieu, Marc et Luc qui rapportent ce que Jésus a dit à ce propos.
Qui donc a prétendu le contraire?
Nous savons en effet que le célibat a existé de longue date et n'est pas apparu au Xe siècle! Mais si nous demandons quand est apparue la loi du célibat, va-t-il nous dire qu'elle fut édictée au Ier siècle par Jésus?

En quelques sortes, oui, ce prélat ose:

Matthieu écrit (19,29) : “Quiconque aura quitté maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs à cause de mon nom, recevra le centuple et aura en partage la vie éternelle”.

Ce qu’écrit Marc est très semblable (10,29) : “En vérité, je vous le dis : nul n’aura quitté maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou champs à cause de moi qu’il ne reçoive le centuple”.

Luc se montre encore plus précis (18, 29 et suiv.) : “En vérité, je vous le dis : nul n’aura quitté maison, femme, frères, parents ou enfants, à cause du Royaume de Dieu, qui ne reçoive bien davantage en ce temps-ci et, dans le temps à venir, la vie éternelle”.

Ce n’est pas à de grandes foules que Jésus s’adresse lorsqu’il dit cela, mais bien à ceux qu’il envoie répandre son Évangile et annoncer l’avènement du Royaume de Dieu.

Réponse:

1° Contrairement à ce que raconte ce cardinal, Jésus invite bien tous les humains à tout quitter pour lui
En effet, en ce passage de Matthieu 19, le jeune homme riche avait demandé à Jésus ce qu'il devait faire, non pour devenir prêtre ou cardinal de l’Église romaine, mais (ce qui est très différent) pour avoir la vie éternelle.
De même, Jésus dit que quiconque aura tout abandonné pour lui recevra le centuple. Cela nous ramène à ce que déclare Jésus ailleurs (Matthieu 10: 37), que celui qui aime son père ou sa mère plus que Lui n'est pas digne de Lui, mais n’établit pas la nécessité pour les prêtres de renoncer au mariage.

2° Puisqu'il est question de quitter sa femme et ses enfants, pourquoi ne pas ordonner uniquement des hommes mariés et pères de familles, en exigeant qu'ils divorcent et renient leurs enfants?
Car, selon ce que nous dit notre bon cardinal, c'est ce qui devrait être fait et c'est là ce que Jésus aurait institué. Je propose même, pour les prêtres incapables de rester continents, de suivre l'exemple d'Origène en se castrant (Matthieu 5. 30)

3° Enfin, il faut souligner que Jésus ne parle pas seulement ici de laisser sa femme. Il parle aussi de biens immobiliers, alors qu'aucune loi de l'ecclésiole romaine n'oblige les prélats millionnaires à abandonner leurs biens. C'est pourtant bien ce qu'on devrait conclure de cet épisode où Jésus discute avec le jeune homme riche, non pour interdire aux prêtres de se marier (ce qui est effectivement une loi du Xe siècle!) mais --si je puis me permettre: pour l'éloigner de l'amour du pognon.





Conclusion: le célibat imposé aux prêtres est une loi non-apostolique; cela ressort évidemment des épîtres pastorales, où il est dit que l'évêque doit être époux d'une femme, etc.
L'interdiction du mariage est aussi nommée "doctrine de démon" par l'Apôtre Paul, non seulement en ce qu'elle est prêchée par des gnostiques haineux des corps, mais aussi en ce qu'elle favorise la fornication et toutes sortes de débauches, ainsi que cela se passe dans le clergé papiste où bon nombre ont des maîtresses, etc.
Plutôt que de changer cela en revenant à la pratique apostolique, ils mentent et inventent que leurs décrets viennent du Seigneur.


Qu'est-ce là, sinon le zèle pour maintenir la débauche par le mensonge?
Ainsi, ce cardinal opiniâtre (ou ignare?) est une belle démonstration de la folie vaticane.
 


Bucer


PS: Je ne suis évidemment pas romaniste et, donc, ce qui se passe dans ce club ne me regarde pas. Cet article a donc été écrit simplement parce qu'il m'a semblé intolérable de laisser quelqu'un détourner la Parole de Dieu à des fins aussi horribles et mensongères que ce qu'a osé faire ce faux docteur.

Aucun commentaire: