lundi 14 juillet 2014

Evêques de rien du tout

Cette fois, le vote va plaire au primat Welby et devrait donc être définitif: les femmes deviendront évêques dans la communion de l’Église d'Angleterre.

La blague du jour?
Elle nous vient justement du primat:

"D'un point de vue théologique, l'Eglise a eu tort de ne pas ordonner des femmes évêques si on se réfère aux Saintes Écritures, à la nature de Dieu et en particulier à la manière dont l’Église s'est organisée à ses débuts"

Il fallait oser.

Mais leur mandat s'oppose à la Parole de Dieu; leur vocation n'est qu'ambition et carriérisme (un selfie pour fêter cette promotion?)




Bref, il ne s'agit que d'une recherche d'égalitarisme et d'une soif de satisfaire des revendications mondaines, si bien qu'il nous faut souligner que leur ministère est illégitime et nul et que, donc, ces femmes sont évêques dans l’Église de la même manière qu'un enfant de cinq ans est astronaute de la Nasa, lorsqu'il se déguise et se rêve comme tel.


Enfin, ce vote inique sera pour nous l'occasion de partager à nouveau une belle étude du professeur Paul Wells.

Bucer

2 commentaires:

Domus a dit…

Toutes ces « singeries », c'est vraiment n'importe quoi ! Le primat Welby devrait donc se faire du souci pour son siège car rien n'empêche qu'un jour une primate s'en empare !

Anonyme a dit…

Qu'une "primate" s'empare du siège de Welby, rien de plus naturel... qu'elle l'en chasse, voilà où le bât blesse!^^