mardi 17 juin 2014

Papisme, Pouvoir et Puissance?

Le pape de Rome François a rencontré Justin Welby, archevêque anglican, en insistant auprès de lui pour qu'il se souvienne toujours des "trois P" (prière, paix, pauvreté).

 Devant le regard miséricordieux du Christ, nous ne pouvons feindre que notre division ne soit pas un scandale, un obstacle à l’annonce de l’Évangile du Salut au monde.

Il est vrai que la division est un scandale; mais c'est un scandale provoqué par les abus de certains qui ne veulent ni de la simplicité évangélique, ni des remèdes que Dieu nous a apportés dans Sa Providence.
Or, il est évident qu'en appelant tous les fidèles à l'unité, ou plutôt à l'unité telle qu'il la projette, le pape de Rome ne fait pas autre chose que de les appeler à reconnaître son pouvoir, son autorité et ses hérésies.
Cela, nous ne pouvons ni ne voulons le faire. Mais si l'unité lui importe tellement, il est évidemment libre de travailler à renier les prétentions d'infaillibilité qui soutiennent ses inventions et, dans le même temps, à rejeter les hérésies par lesquelles Rome blesse les âmes depuis si longtemps.

Bucer

Aucun commentaire: