dimanche 8 juin 2014

Le sacrilège du jour




Le pape François reçoit aujourd'hui Shimon Pérès et Mahmoud Abbas afin de prier pour la paix. L'astuce qui a été trouvée pour justifier cela consiste en la formule suivante: ils ne prient pas ensemble mais sont ensemble pour prier.

Avouons qu'ils avaient le choix entre la peste et le choléra: ou bien prier ensemble et montrer ainsi qu'il ne peut y avoir qu'un seul Dieu (mais sombrer dans un horrible amalgame en identifiant la Trinité au loup solitaire du Coran) ou bien, comme ils l'ont décidé, prier chacun son dieu depuis un même temple et sombrer ainsi dans les travers du polythéisme.

Une question se pose d'ailleurs: si la paix devait être signée le lendemain de ces prières aux dieux, auquel d'entre eux faudrait-il en attribuer la gloire?

Bucer

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Et à Pentecôte, encore...beurk!