vendredi 15 novembre 2013

Limites de la raison et nécessité de la Révélation




Les propos de monsieur Reeves ont une certaine valeur dans la mesure où ils indiquent bien que la connaissance du Vrai Dieu ne peut pas résulter d'un mouvement ascendant de l'homme vers Dieu (1Timothée 6. 16), lequel mouvement reposerait en dernière analyse sur la raison et les capacités de l'homme (1 Corinthiens 2. 5), mais que cette connaissance repose au contraire sur un mouvement descendant de Dieu vers l'homme: la Révélation (Jean 3. 13).
 
En d'autres termes: par sa méditation, l'homme ne peut jamais parvenir qu'à des opinions probables. 
Seul un homme que le désespoir aura porté jusqu'à la folie prétendra (comme le fit Siddhartha Gautama) pouvoir si hisser, par ses propres forces, jusqu'à la Lumière.
 Car, en réalité, seule une Révélation du Dieu capable de se connaître et de se faire connaître, peut sortir l'homme de l'ignorance (agnosticisme) auquel il serait autrement condamné.


Bucer

Aucun commentaire: