dimanche 20 octobre 2013

Continuité

Extrait de la déclaration de foi du XXXe Synode de l’Église Réformée de France, en date du 20 juin 1872:

(...) Avec ses pères et ses martyrs dans la confession de la Rochelle, avec toutes les Églises de la réformation dans leurs divers symboles, elle proclame l’autorité souveraine des Saintes Écritures en matière de foi et le salut par la foi en Jésus-Christ, Fils Unique de Dieu, mort pour nos offenses et ressuscité pour notre justification (...)
  
Remarques:

1) La déclaration se réfère particulièrement à la Confession de La Rochelle comme expression historique de la foi orthodoxe en France et évoque les Symboles des autres Églises de la Réforme comme équivalents, dans leur contenu.

2) Rien n'interdit, donc, d'inclure la Confession d'Augsbourg dans la liste des Symboles évoqués ni, à présent, de la mentionner principalement en raison de sa place privilégiée (unique) dans l'Histoire du Protestantisme, qui la désigne comme point d'arrimage aux Églises protestantes étrangères, ainsi que nous l'avons fait dans notre déclaration où nous avons réaffirmé la foi de toujours, en la récapitulant conformément au travail confessionnel de l’Église bimillénaire.

Il nous semble donc que notre démarche est tout à fait cohérente avec la ligne réformée, telle qu'on la trouve dans ses déclarations historiques.

Bucer

Aucun commentaire: