jeudi 30 mai 2013

La secte haineuse "FEMEN", infiltrée

Il ressort de cette enquête que si les bolchéviques connaissaient une certaine forme de liberté dans la délibération (avec le centralisme démocratique), les FEMEN, elles, ne sont pas invitées à discuter ou à réfléchir, mais seulement à obéir aux ordres, comme dans une secte.

 Elles ont besoin de visages et de paires de seins.

Autant dire que chez les FEMEN, le mot d'ordre se résume à: "sois belle et tais-toi!
Plutôt curieux, de la part d'un mouvement qui se prétend féministe...


Bucer

Aucun commentaire: