mardi 12 mars 2013

Débaptisation?


 
 
Le phénomène de débaptisation, quoique marginal, est en hausse.
Plutôt que de chercher de nouveaux mots pour qualifier cette pratique, on devrait simplement parler d'apostasie rendue publique.
Et évidemment, s'il est légitime que des apostats demandent à ce qu'on prenne acte de leur déchéance, il est en revanche hypocrite et bien mensonger de leur part de vouloir nier qu'un acte, et, au-delà, une Parole a été posée dans leur vie à un certain moment.
 
Bucer

Aucun commentaire: