lundi 4 février 2013

Pseudo-mariage gay, au Royaume Uni

Socialistes en France, Conservateurs au Royaume Uni...
Finalment, il est aisé de voir que toutes ces braves gens pleines de bonne volonté ne poursuivent qu'un seul but:
mettre l'humain sur le marché.

-- "J'ai acheté du sperme sur internet"
-- "Moi, j'ai trouvé un ventre à louer dans une petite annonce sur journal papier".
-- "Tel site propose des ovules avec remise de 50% pour les soldes!"
-- ""Heureusement que nos bienveillantes institutions veillent à la libre concurrence, sinon ce serait inabordable, tout ça".

Bref, on ne peut que constater que, quelle que soit l'étiquette politique, le progrès [de l'iniquité] n'a finalement qu'un seul et même visage, et l'on ne peut que rendre grâces à Dieu qu'il y ait, ici et ailleurs,  des Eglises pour protéger l'être humain et dénoncer ces entreprises maléfiques:
 
"L'archevêque défie le Premier ministre à propos du mariage gay", titre le journal conservateur de référence The Daily Telegraph.
 
Car ce "progrès" [de l'iniquité], comme toujours, réalisera une casse humaine magistrale, mais nous aurons prévenu, et nous ne pouvons guère faire davantage.

Bucer
 

2 commentaires:

Domus a dit…

« Quand tu pilerais l'insensé dans un mortier, au milieu des grains avec le pilon, sa folie ne se séparerait pas de lui ». (Proverbes 27.22)

Anonyme a dit…

On a bien la preuve, ici, que capitalisme et communisme sont pareillement opposés à l'Église de Jésus-Christ. Ainsi, Marx avait raison de ne voir, dans le capitalisme comme dans le socialisme, que de simples stades du matérialisme dialectique. Or, tout matérialisme est ennemi, sui generis, du Christianisme. On comprend, de la sorte, pourquoi tories "anglaids" et socialistes français s'entendent, sur cette question, comme larrons en foire...