vendredi 1 février 2013

Nous ne croyons ni en votre idole, ni en vous





Notre Blog a pour vocation de témoigner de la foi chrétienne et non à faire de la politique. Ou plutôt, pas de politique "politicienne".

Car, lorsque des membres du Gouvernement ou du Parlement sortent de leur rôle en se prétendant Prophètes,
lorsqu'ils veulent attenter aux droits du souverain légitime en ce pays,
qu'ils veulent revisiter les droits de l'enfant et qu'ils semblent ouverts à des mesures qui aboutiront à mercantiliser l'être humain,
il nous semble que notre rôle de chrétien nous permet et nous pousse à rendre témoignage en faveur du Vrai Dieu et du souverain qu'Il a établi en ce pays, de même qu'il nous semble légitime de plaider en faveur des plus faibles et, enfin, pour le bien de la race humaine.
 
En peu de mots, donc:
 
 
1) En République, le Progrès n'est pas Dieu, et vous n'êtes pas son prophète
 
La République n'a pas de religion officielle, encore moins celle de l'idole connue sous le nom de "Progrès".
Aucun élu [quoique chacun soit libre, dans sa vie privée, de s'exercer à lire dans le marc de café] ne peut sérieusement se présenter devant le peuple ou ses représentants comme le Prophète du progrès, par la prétention à révéler quel est ou serait le "sens de l'Histoire".
 
2) En République, le peuple n'est pas une menace et vous devez l'écouter
 
S'il faut "obéir aux lois", nous ne pouvons oublier que la souveraineté, dans ce pays, appartient au peuple, selon le troisième article de la Constitution.
Que ceux qui ne veulent pas de référendum sur des questions, non pas simplement "sociétales" mais, de leur propre aveu: de civilisation, n'honorent pas le peuple souverain.
 
 
3) En République, la Personne humaine n'est pas une chose dans le commerce
 
De même qu'un enfant n'est pas une chose dans le commerce, une mère n'est pas un ovule acheté sur internet + un ventre loué ailleurs.

De telles visions sont insultantes et inhumaines et il nous semble que nous devons dénoncer avec force les mesures et projets orientés en ce funeste sens, invitant chaque Française et chaque Français à défendre, pacifiquement, dans la rue, sa dignité et celle de ses enfants.

Aussi et surtout, pour le bien de  la Nation, nous encourageons les fidèles serviteurs de Jésus-Christ, notre Seigneur, à prier pour que le droit ne se mette pas ainsi au service des plus forts contre le plus faibles! 


Bucer
 

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je suis daccord avec cet article.

Bonne continuation

Solang
http://recuperate.topiceo.com/